S'abonner

Bevacizumab et cancer bronchique non à petites cellules : une nouvelle étape ? - 10/03/09

Doi : RMR-02-2009-26-2-0761-8425-101019-200900744 

M. Pérol,

D. Arpin

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’inhibition de l’angiogenèse tumorale constitue l’une des principales voies explorées dans le traitement des cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC). Les molécules développées ciblent majoritairement la voie du Vascular Endothelial Growth Factor (VEGF), soit en empêchant la fixation du VEGF sur ses récepteurs, soit en bloquant ses récepteurs au niveau des cellules endothéliales. Le bevacizumab est un anticorps spécifique du VEGF-A. Son association à la chimiothérapie de première ligne des CBNPC avancés s’avère dans deux études supérieure à la chimiothérapie seule, en termes de réponse au traitement et de survie sans progression ; le bénéfice de survie est significatif avec l’association carboplatine-paclitaxel. L’adjonction du bevacizumab à la chimiothérapie comporte une majoration du risque d’accident ischémique artériel et la survenue possible d’une hypertension artérielle. Le risque spécifique des traitements anti-angiogéniques dans le CBNPC est la survenue d’une nécrose tumorale, exposant à un risque d’hémoptysie fatale, impliquant une sélection des patients fondée sur l’exclusion des carcinomes épidermoïdes, des tumeurs spontanément hémorragiques ou envahissant les gros vaisseaux. Le développement du bevacizumab constitue la première étape de l’exploitation des traitements anti-angiogéniques, avec pour perspective son extension aux stades précoces des CBNPC.

Abstract

Bevacizumab and non-small cell lung cancer: a new step?

Inhibition of specific processes essential for tumour vascular development is one of the key strategies for the treatment of non- small cell lung cancer (NSCLC). Many agents target the Vascular Endothelial Growth Factor (VEGF) pathway, either by preventing VEGF receptor binding or inhibiting VEGF receptor signalling in endothelial cells. Bevacizumab is a monoclonal antibody specific for VEGF-A. Combination of bevacizumab with standard first-line chemotherapy in NSCLC leads to an improvement in response rates and progression-free survival compared to chemotherapy alone and a significant survival advantage with carboplatin- paclitaxel chemotherapy. Toxicity issues are of concern with the possible occurrence of hypertension and an increased risk of arterial thrombo-embolism. The occurrence of fatal pulmonary haemorrhage after necrosis of the primary tumour is a specific toxicity in NSCLC which requires appropriate selection of patients before treatment; excluding squamous cell carcinoma, haemorrhagic tumours and tumour invasion of major blood vessels. The use of bevacizumab combined with chemotherapy represent a first step in the development of antiangiogenic treatments in NSCLC, with the future possibility of using it in earlier stages of disease.


Mots clés : Cancer bronchique , Angiogenèse , Bevacizumab , Facteur de croissance endothélial , Chimiothérapie

Keywords: Lung cancer , Angiogenesis , Bevacizumab , Vascular endothelial growth factor , Chemotherapy.


Plan



© 2009 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 2

P. 125-138 - février 2009 Retour au numéro

Déjà abonné à cette revue ?

;