S'abonner

Un nodule en verre dépoli d’évolution très lente : savoir rester vigilant ! - 08/04/09

Doi : RMR-03-2009-26-3-0761-8425-101019-200902210 

N. Paleiron,

M. André,

E. Pottier,

F. Natali

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction La découverte d’un nodule en verre dépoli sur une tomodensitométrie thoracique est un problème de plus en plus fréquent du fait de la multiplication de ces examens.

Observation Nous rapportons l’observation d’un homme de 66 ans porteur d’une image parenchymateuse en verre dépoli d’évolution très lentement progressive sur 5 ans. Malgré l’absence de fixation sur 2 tomographies par émission de positons (TEP), et devant la croissance du nodule et l’apparition d’un contingent solide, notre patient est finalement opéré. L’histologie est celle d’un adénocarcinome de stade I.

Conclusions La prise en charge des nodules pulmonaires en verre dépoli est moins bien codifiée que celle des nodules solides. Le taux de malignité de ces lésions est très élevé dans la plupart des séries publiées, notamment en Asie du sud est. La TEP est moins utile dans cette indication, voire trompeuse. Un suivi prolongé est nécessaire du fait d’un temps de doublement plus long que les tumeurs solides.

Abstract

Slow progression of a ground glass lesion – need for long term vigilance

Introduction The identification of a ground-glass opacity on chest CT is a frequent problem because of the number of exams performed.

Observation We report the case of a man of 66 years with a very slowly increasing ground-glass opacity during 5 years. Although the lesion was negative for positron emission tomography and because of its increasing size and the appearance of a solid part, our patient underwent surgery. The final diagnosis was stage I adenocarcinoma.

Conclusions The management of a ground glass opacity differs from solid nodules of the lung. The rate of malignancy is high in the published studies, especially in south-east Asia. PET is not as useful as for solid nodules. Long term follow up is necessary because of the long doubling time in these neoplasms.


Mots clés : Nodule pulmonaire en verre dépoli , Taux de malignité , Tomographie par émission de positons

Keywords: Focal ground-glass opacity , Rate of malignancy , Positron emission tomography


Plan



© 2009 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 3

P. 315-318 - 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Profil spirométrique des fumeurs de narguilé
  • H. Ben Saad, M. Khemiss, I. Bougmiza, C. Prefaut, H. Aouina, N. Mrizek, A. Garrouche, A. Zbidi, Z. Tabka
| Article suivant Article suivant
  • Sarcoïdose médiastinopulmonaire associée à une hémorragie intra-alvéolaire
  • K. Langlet, S. Dury, G. Deslee, G. Delepine, O. Toubas, M. Patey, F. Lebargy

Déjà abonné à cette revue ?

;