S'abonner

Les grandes étapes de la personnalisation des traitements en oncologie - 11/09/09

Doi : RMRA-06-2009-1-S1-1877-1203-101019-200905636 

D’après la communication de M. Pérol

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La personnalisation des traitements des cancers bronchiques non à petites cellules passe par la définition de marqueurs pronostiques et prédictifs. Parmi les critères cliniques, le type histologique de la tumeur constitue désormais un élément de sélection des patients vis-à-vis d’un traitement par pemetrexed ou bevacizumab. Les données dont on dispose pour les marqueurs biologiques sont majoritairement rétrospectives, nécessitant avant d’envisager leur utilisation en pratique clinique une validation prospective. Les biomarqueurs pharmacogénomiques avec l’expression d’ERCC1, moléculaires et génomiques avec les mutations ou l’amplification de l’EGFR et les mutations de K-ras constituent à court terme les biomarqueurs les plus prometteurs dans l’optique d’un meilleur ciblage thérapeutique des CBNPC.


Mots clés : Carcinome bronchique non à petites cellules , ERCC1 , EGFR , K-ras


Plan



© 2009 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 1 - N° S1

P. 3-8 - juin 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Éditorial
  • F. Barlési, A. Scherpereel (pour le Comité de Rédaction)
| Article suivant Article suivant
  • Tendances épidémiologiques
  • D’après la communication de C. Chouaïd