S'abonner

Syndrome de Cushing induit par la prise concomitante de fluticasone et de ritonavir - 05/10/09

Doi : RMR-09-2009-26-7-0761-8425-101019-200906335 

C. Dupont [1],

V. Giraud [2],

J. Leporrier [1],

S. Greffe [1],

E. Rouveix [1],

T. Chinet [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction La fluticasone, glucocorticoïde utilisé sous forme inhalée et nasale pour le traitement de l’asthme et de la rhinite allergique, est métabolisé au niveau hépatique par le cytochrome P450. Le ritonavir, inhibiteur de la protéase du VIH, agit également comme inhibiteur de plusieurs isoenzymes du cytochrome P450. Cette propriété explique les nombreuses interactions médicamenteuses rapportées avec ce médicament.

Observations Deux cas de syndrome de Cushing avec insuffisance surrénalienne associés à la prise concomitante de ritonavir oral à faible dose et de fluticasone inhalée à posologie modérée à forte sont rapportés.

Conclusion Ces observations soulignent que l’association fluticasone et ritonavir doit être évitée de même que l’association de la fluticasone à d’autres médicaments inhibiteurs du cytochrome P450.

Abstract

Cushing’s syndrome induced by combined treatment with inhaled fluticasone and oral ritonavir

Introduction Fluticasone is a corticosteroid drug which is used in inhaled and nasal formulations for the treatment of asthma and allergic rhinitis. It is metabolized in the liver by the cytochrome P450. Ritonavir, an inhibitor of the HIV protease, also acts as an inhibitor of several isoenzymes of the P450 cytochrome. This property explains the many drug interactions observed with this agent.

Case report We report two cases of Cushing’s syndrome with adrenal insufficiency associated with the combined administration of oral low dose ritonavir and moderate to high dose inhaled fluticasone.

Conclusion These observations highlight the fact that the combined administration of fluticasone and ritonavir must be avoided as well as the combined administration of fluticasone and other inhibitors of the cytochrome P450


Mots clés : Fluticasone , Ritonavir , Syndrome de Cushing , Pathologie iatrogène , VIH

Keywords: Ritonavir , Fluticasone , Cushing’s syndrome , Drug-induced disease , HIV


Plan



© 2009 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 7

P. 779-782 - septembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pneumopathie communautaire abcédée à Klebsiella pneumoniae
  • H. Baudrand, B.H. Mbatchou Ngahane, M. Marcu, N. Freymond, Y. Pacheco, G. Devouassoux
| Article suivant Article suivant
  • Thrombose artérielle et veineuse et cancer bronchique
  • M. Dres, A. Ferré, Y. Marie Allain, F. Giraud, M. H Horellou, J. Gaudric, G. Huchon, N. Roche

Déjà abonné à cette revue ?

;