S'abonner

Mélanome malin pulmonaire : primitif ou métastase ? - 22/01/10

Doi : 10.1016/j.rmr.2009.05.001 
F. Rivière a, , A. Bonnichon-Py a, H. Le Floch a, Y. Salles a, E. Staub a, A. Mairovitz a, H. Foehrenbach c, J. Margery a, F. Pons b, C. Marotel a, F. Vaylet a
a Service de pneumologie, hôpital Percy, 101, avenue Henri-Barbusse, 92140 Clamart, France 
b Service de médecine nucléaire, hôpital du Val-de-Grâce, 74, boulevard Port-Royal, 75005 Paris, France 
c Service de chirurgie thoracique, hôpital Percy, 101, avenue Henri-Barbusse, 92140 Clamart, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le mélanome pulmonaire est exceptionnellement primitif (0,01 % des néoplasies pulmonaires) ; seuls 25 cas ont été publiés dans la littérature. Le diagnostic de mélanome pulmonaire primitif est controversé, de pathogénie inexpliquée et dominé par le diagnostic différentiel avec la localisation métastatique d’un mélanome cutanéomuqueux, reposant sur l’application stricte des critères cliniques de Jensen publiés en 1967. Nous rapportons l’observation d’un homme de 82 ans asymptomatique présentant un mélanome pulmonaire primitif selon les critères de Jensen de découverte fortuite et d’indication chirurgicale par lobectomie (cT1N0M0). Le traitement chirurgical semble être la référence, compte tenu de la faible sensibilité du mélanome à la chimiothérapie et à la radiothérapie. Une indication chirurgicale et l’absence d’atteinte ganglionnaire semblent de bon pronostic même si le petit nombre de cas ne permet d’établir des données statistiquement exploitables. Cette observation permet de s’interroger sur l’intérêt du 18FDG TEP-TDM, et notamment dans sa version corps entier, dans cette indication, par extrapolation des recommandations dans le mélanome cutanéomuqueux. L’absence de fixation hypermétabolique pourrait devenir un critère diagnostique paraclinique en association aux critères cliniques de Jensen. Cependant, la littérature ne permet pas d’apporter des arguments complémentaires pour étayer cette proposition ; en effet, il s’agit de la première observation rapportant un résultat de 18FDG TEP-TDM (standard et corps entier) dans cette indication.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Primary pulmonary malignant melanoma is rare (0.01% of pulmonary cancers); only 25 cases are published in the literature. The diagnosis of primary pulmonary malignant melanoma is controversial, the pathogenesis is unknown and a pulmonary metastasis from a mucocutaneous melanoma is the main differential diagnosis. The diagnosis is based on the strict application of the Jensen criteria published in 1967. We report the case of an asymptomatic 82-year-old man presenting with a fortuitously discovered primary pulmonary malignant melanoma according to the Jensen criteria and treated by lobectomy (cT1N0M0). Surgery seems to be the gold standard treatment on account of the poor sensitivity of melanoma to chemotherapy and radiotherapy. Surgical resection and the absence of nodal involvement suggest a good prognosis even though the small number of cases does not produce useful statistical data. This observation raises the question of 18FDG CT-PET in this situation, particularly of the whole body, by extrapolation from the recommendations in mucocutaneous melanoma. The lack of increased uptake on 18FDG CT-PET could be a new paraclinical diagnostic criterion to add to the clinical criteria of Jensen. This report is the first, which shows the results of 18FDG CT-PET (standard and whole-body) under this situation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mélanome malin, Mélanome pulmonaire malin, 18FDG CT-PET

Keywords : Malignant melanoma, Malignant pulmonary melanoma, 18FDG CT-PET


Plan


© 2009  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 1

P. 88-92 - 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Bronchiolite oblitérante avec pneumonie organisée après chimiothérapie de type FOLFOX 4
  • C. Dahlqvist, A. Fremault, J. Carrasco, B. Colinet
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation des facteurs pronostiques du synovialosarcome thoracique
  • B.H. Mbatchou Ngahane, H. Baudrand, A. Traverse-Glehen, N. Freymond, B. Guibert, Y. Pacheco, G. Devouassoux

Déjà abonné à cette revue ?

;