S'abonner

Pneumocystose chez un patient traité par pemetrexed pour adénocarcinome pulmonaire - 31/01/11

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.06.029 
M. Neuville a, R. Borie a, , J.-M. Rodier b, M.-P. Debray c, C. Danel d, M.-C. Dombret a, M. Aubier a, e, B. Crestani a, e
a Service de pneumologie A, centre de compétences des maladies pulmonaires rares, hôpital Bichat, Assistance publique des Hôpitaux de Paris, 46, rue Henri-Huchard, 75877 Paris cedex 18, France 
b Service de cancérologie, hôpital Bichat, Assistance publique des Hôpitaux de Paris, 46, rue Henri-Huchard, 75877 Paris cedex 18, France 
c Service de radiologie, hôpital Bichat, Assistance publique des Hôpitaux de Paris, 46, rue Henri-Huchard, 75877 Paris cedex 18, France 
d Service d’anatomopathologie, hôpital Bichat, Assistance publique des Hôpitaux de Paris, 46, rue Henri-Huchard, 75877 Paris cedex 18, France 
e Faculté de médecine Denis-Diderot, Université Paris VII, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La pneumocystose est une infection pulmonaire pouvant engager le pronostic vital chez les patients immunodéprimés par des chimiothérapies pour des tumeurs solides.

Observation

Un homme de 49 ans a développé une dyspnée d’aggravation rapide au cours d’une chimiothérapie par pemetrexed en troisième ligne de traitement d’un adénocarcinome pulmonaire. Le diagnostic de pneumocystose fut posé devant l’association de verre dépoli au scanner thoracique et d’un lavage broncho-alvéolaire retrouvant de rares kystes visibles en immunofluorescence alors qu’une lymphopénie était apparue sous pemetrexed. L’évolution sous antibiotiques ne fut que partiellement favorable, principalement en raison de la progression tumorale concomitante.

Conclusion

La pneumocystose au cours du traitement de tumeurs solides, notamment avec des antifolates, doit être évoquée lors de l’apparition d’une dyspnée inexpliquée. Une évaluation précise des facteurs de risque de cette infection d’une particulière gravité permettrait de mieux cibler les patients devant recevoir une prophylaxie au cours de chimiothérapies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Pneumocystis pneumonia is a life-threatening infection in patients undergoing chemotherapy for solid malignancies.

Case report

A 49-year-old man developed gradually increasing dyspnoea while receiving pemetrexed as a third line treatment for an adenocarcinoma of the lung. The diagnosis of pneumocystis pneumonia was based on ground-glass opacities on the thoracic CT scan and alveolar lavage revealing occasional cysts of Pneumocystis jiroveci in the context of recent lymphopenia developing during chemotherapy. Treatment with cotrimoxazole for three weeks was only partially successful due to progression of the tumour.

Conclusions

Pneumocystis pneumonia should be considered in cancer patients receiving antifolate drugs and presenting with increasing dyspnoea. It is important to identify a high-risk population among patients undergoing chemotherapy because of the significant morbidity and mortality and in order to administer effective prophylactic agents.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pneumocystose, Cancer pulmonaire, Pemetrexed, Antifolates, Chimiothérapie

Keywords : Pneumocystis pneumonia, Lung cancer, Pemetrexed, Antifolates, Chemotherapy


Plan


© 2010  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 1

P. 97-100 - janvier 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tuberculose–pneumocystose : une association à ne pas méconnaître
  • S. Martinez, V. Sellam, S. Marco, C. Sanfiorenzo, F. Macone, C.H. Marquette
| Article suivant Article suivant
  • Métastase ovarienne d’un carcinome bronchique
  • W. Ketata, S. Msaad, W. Feki, N. Toumi, M. Frikha, S. Makni, A. Ayoub

Déjà abonné à cette revue ?

;