S'abonner

Le coût de l’asthme en France et les implications économiques du niveau de contrôle - 05/05/11

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.11.001 
S. Gadenne a, C. Pribil b, C. Chouaid c, A. Vergnenegre d, B. Detournay a,
a CEMKA-EVAL, 43, boulevard du Maréchal-Joffre, 92340 Bourg-la-Reine, France 
b Laboratoires GSK, 100, route de Versailles, 78163 Marly-le-Roi, France 
c CHU Saint-Antoine, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France 
d CHU de Limoges, 2, avenue Martin-Luther-King, 87042 Limoges, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La prévalence de l’asthme en France est en augmentation et la proportion de cas mal contrôlés demeure importante. Les conséquences économiques de ce problème de santé publique demeurent peu documentées. Une revue de la littérature a été réalisée en ce sens.

État des connaissances

Les études identifiées les plus anciennes ont cherché à différencier la consommation médicale liée à la prise en charge de l’asthme par niveau de sévérité. Seules les études plus récentes ont considéré le niveau de contrôle de la maladie. Elles s’accordent à estimer que la consommation médicale directement associée à la prise en charge de l’asthme est dépendante de la sévérité de la maladie et de son niveau de contrôle.

Perspectives

Les études ont intégré les recommandations disponibles au moment de leur réalisation pour définir la sévérité ou le contrôle, et leur comparabilité est donc délicate. De plus, l’évaluation économique qui porte sur des estimations de coûts annuels est confrontée à la variabilité des niveaux de contrôle au cours du temps.

Conclusions

Si les données de la littérature concordent pour estimer qu’un meilleur contrôle de la maladie diminue significativement les coûts, des études économiques s’appuyant sur les définitions récentes et utilisant une méthodologie adéquate seraient utiles.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The prevalence of asthma is increasing in France and the proportion of patients with poorly controlled or uncontrolled asthma remains significant. The economic impact of this public health issue is still poorly documented and this is addressed in the present literature review.

State of the art

Older identified studies aimed to estimate the use of asthma-related health care resources according to the asthma severity. Only more recent studies have taken into account the level of control of the disease as well. A consistent finding was that asthma-related medical costs were highly dependent both on the degree of severity and level of control.

Perspectives

Studies identified in this review used the recommendations current at the time of their publication to define severity or levels of control in connection to asthma-related medical consumption, which leads to important methodological variation among them. Economic evaluation which is generally based on annual consumption estimates is hampered by the fact that the level of control reflects only a short-term situation.

Conclusions

Although data in the literature are consistent in showing that improved control of the disease significantly reduces the costs of its management, there is a need for economic studies based on recent definitions of control and using appropriate methodology.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Asthme, Classification, Économie, Coûts de la maladie, France

Keywords : Asthma, Classification, Economics, Cost of illness, France


Plan


© 2011  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 4

P. 419-426 - avril 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sarcoïdose et génétique
  • Y. Pacheco
| Article suivant Article suivant
  • BPCO et inflammation : mise au point d’un groupe d’experts. Comment traiter l’inflammation ?
  • N. Roche, P. Devillier, B. Aguilaniu, R. Escamilla, B. Wallaert, P.-R. Burgel, P. Berger, P.-Y. Brillet, A. Chambellan, P. Chanez, A. Chaouat, R. Louis, H. Mal, R. Marthan, J.-F. Muir, T. Pérez, T. Similowski, M. Aubier

Déjà abonné à cette revue ?

;