S'abonner

Validation de la version arabe de l’échelle de somnolence d’Epworth : étude multicentrique - 07/06/12

Doi : 10.1016/j.rmr.2011.12.017 
M. Riachy a, , G. Juvelikian b, G. Sleilaty c, T. Bazarbachi a, G. Khayat a, C. Mouradides a
a Service de pneumologie et de réanimation médicale, Hôtel-Dieu-de-France, rue Alfred-Naccache, Achrafieh, Beyrouth, Liban 
b Service de pneumologie, hôpital Saint-Georges, Beyrouth, Liban 
c Service de chirurgie cardiovasculaire, hôpital Foch, 40, rue Worth, 92151 Surennes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs

L’échelle de somnolence d’Epworth (ESS) est un autoquestionnaire conçu en langue anglaise et utilisé dans l’évaluation de la somnolence diurne. L’objectif de cette étude est de développer une version arabe de l’ESS (AESS) et d’en évaluer la fiabilité et la validité.

Méthodes

L’AESS a été créée selon les recommandations de l’ISPOR Task Force for Translation and Cultural Adaptation chez des individus bilingues. Elle a été appliquée sur 91 malades référés à trois centres du sommeil libanais pour suspicion de pathologies respiratoires liées au sommeil, et sur 166 témoins en bonne santé. Les scores AESS de 60 malades ont été comparés à ceux de 60 témoins appariés selon l’âge, le sexe et l’indice de masse corporelle. La reproductibilité a été testée chez 30 témoins. La réponse au traitement a été testée chez 15 malades après un mois de traitement par pression positive continue (PPC).

Résultats

L’analyse en composantes principales a montré la convergence vers un seul facteur latent. L’AESS avait une bonne consistance interne (alpha de Cronbach 0,762, coefficient de corrélation intraclasse 0,851 [IC95 % : 0,760–0,918], Spearman 0,973, p<0,001). L’accroissement de la sévérité du syndrome d’apnées du sommeil s’accompagne d’une augmentation du score d’AESS (p<0,001). Le score AESS s’améliore significativement par rapport à l’état de base après PPC.

Conclusion

L’AESS, instrument fiable et valide pour l’évaluation de la somnolence diurne, est un outil précieux pour la pratique clinique et la recherche multicentrique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

The Epworth Sleepiness Scale (ESS) is a self-completion questionnaire developed in the English language and used for the evaluation of sleepiness. The objective of this study was to develop an Arabic version of ESS (AESS) and to investigate its reliability and the validity.

Methods

The AESS was created according to the recommendations of the ISPOR Task Force for Translation and Cultural Adaptation with bilingual individuals. It was applied to 91 patients referred to three sleep Lebanese centers for suspicion of sleep-related breathing diseases, and to 166 controls in good health. AESS scores of 60 patients were compared to 60 matched controls according to their age, sex and body mass index. Reproducibility was tested in 30 controls. The treatment response was tested among 15 patients after one month of CPAP treatment.

Results

Principal component analysis showed convergence towards only one latent factor. The AESS had a good internal consistency (Cronbach’s alpha 0.76, intraclass correlation coefficient of 0.85 (IC95%: 0.76–0.92), Spearman 0.97, P<0.001). An increase in the severity of sleep apnea was accompanied by an increase in the score on the AESS (P<0.001). AESS scores improved significantly after CPAP.

Conclusion

The AESS, a reliable and valid instrument for the evaluation of daytime sleepiness, is a valuable tool for clinical practice and multicenter research.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Somnolence, Arabe, Epworth, Apnées, Validation, CPAP

Keywords : Sleepiness, Arabic, Epworth, Apnea, Validation, CPAP


Plan


© 2012  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 5

P. 697-704 - mai 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prévalence et contrôle de l’asthme chez le jeune enfant en France
  • M.-C. Delmas, N. Guignon, B. Leynaert, I. Annesi-Maesano, L. Com-Ruelle, L. Gonzalez, C. Fuhrman
| Article suivant Article suivant
  • Traduction française et adaptation culturelle du questionnaire SRI. Questionnaire de qualité de vie liée à la santé des patients insuffisants respiratoires chroniques traités par ventilation à domicile
  • A. Cuvelier, B. Lamia, L.-C. Molano, J.-F. Muir, W. Windisch, le Groupe assistance ventilatoire (GAV) de la Soci&#x00E9;t&#x00E9; de pneumologie de langue fran&#x00E7;aise (SPLF)