S'abonner

Quelle part affective dans la dyspnée ? - 10/11/12

Doi : 10.1016/S1877-1203(12)70248-3 
B. Aguilaniu
Grenoble 

N. Peron
Service de cardiologie, Hôpital Ambroise Paré, 9, avenue Charles de Gaulle, 92104 Boulogne-Billancourt cedex, France 

Correspondance.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La reconnaissance d’une dimension affective à la dyspnée, est particulièrement importante pour comprendre le fréquent décalage entre la plainte fonctionnelle et la déficience ventilatoire. Cette reconnaissance amène à un nouveau concept de dyspnée qui permet une prise en charge multi-dimensionnelle de la dyspnée et de son retentissement sur la vie sociale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Recognising that dyspnea may be associated with an emotional dimension is particularly important to better understand the frequent discrepancy between the functional complaints and the respiratory deficiency. Such recognition leads to a new concept of dyspnea, allowing a global management of this symptom and its effects on the social life of patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots Clés : Réhabilitation, Dyspnée, Affectif, Handicap

Keywords : Rehabilitation, Dyspnea, Emotional, Handicap


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 4 - N° 4

P. 287-290 - septembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Du cyclo-ergomètre à la vraie vie : le sport sur ordonnance ? Quelle activité physique à long terme pour quel patient ?
  • F. Maltais, O. Galera
| Article suivant Article suivant
  • Il n’y a pas de mouvement sans désir, de Platon à Deleuze
  • C. Brosson, N. Peron

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;