S'abonner

Maladie thromboembolique veineuse et cancer bronchique - 21/12/15

Doi : 10.1016/j.rmr.2015.10.132 
M. Choubi , H. Jabri, H. Moubachir, W. El Khettabi, H. Afif
 Service de pneumologie 20-Août, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La maladie thromboembolique veineuse (MTEV), définie par la survenue d’une thrombose veineuse profonde et/ou d’une embolie pulmonaire, est une complication fréquente du cancer notamment en cours de chimiothérapie, elle survient en moyenne chez 15 % à 20 % des patients et constitue une des principales causes de décès (un patient atteint de cancer hospitalisé sur sept).

Méthodes

Nous avons évalué de manière rétrospective la survenue d’une MTEV chez 149 patients atteints de cancer bronchique suivis dans notre service sur une période de 12 mois.

Résultats

L’incidence est de 7,40 % (11 cas sur les 149), dont 27 % des MTEV sont présentes au moment du diagnostic et 67 % sont apparues dans les trois mois suivants. Parmi les 11 cas de MTEV diagnostiquées (3 femmes et 8 hommes), nous avons retrouvé une prédominance du type adénocarcinome (63,63 %), tous les cas sont à des stades III et IV et parmi eux 6 malades ont reçu une chimiothérapie palliative et 2 malades ont reçu une chimiothérapie néoadjuvante associée à un traitement chirurgical. Les 11 cas de MTEV avaient reçu un traitement anticoagulant avec six décès (54 %) survenus après six mois de traitement, trois guérisons (27 %) et le même pourcentage pour les patients toujours sous anticoagulants.

Conclusion

Le cancer bronchique prédispose à la survenue d’un événement thromboembolique veineux qui, une fois associé au néoplasie, constituera un facteur de risque de mortalité élevée, ce qui justifie de discuter la maintenance des anticoagulants et parfois même leur prescription en traitement préventif.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S

P. A94-A95 - janvier 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Insuffisance respiratoire aiguë chez les patients porteurs d’un cancer broncho-pulmonaire
  • S. Toujani, B. Melki, T. Khemis, M. Mjid, Y. Ouahchy, S. Ben Salah, B. Louzir, J. Daghfous, N. Mehiri, J. Cherif, M. Beji
| Article suivant Article suivant
  • L’emphysème pulmonaire est-il un facteur de risque de survenue d’un cancer broncho-pulmonaire ? Une étude cas-témoins au CHU de Tours
  • M. Russier, E. Pichon, O. Favelle, L. Plantier, L. Guilleminault, P. Diot, S. Marchand-Adam

Déjà abonné à cette revue ?

;