S'abonner

Dépôt pulmonaire de corticostéroïde inhalé (CSI) en particules extrafines dans une association fixe chez les patients BPCO utilisant l’imagerie respiratoire fonctionnelle (FRI) - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.269 
A. Bachiri
 Chiesi SAS, Bois-Colombes, France 

Résumé

Introduction

FRI est une nouvelle technique basée sur la dynamique des fluides computationnelle (DFC) utilisant le profil de formulation et la tomodensitométrie pulmonaire des patients pour simuler le dépôt d’aérosols.

Méthodes

La FRI a été utilisée pour évaluer, en silice, le dépôt des molécules de la combinaison DPB/FF/BG et DPB/FF chez 20 patients atteints de BPCO modérée à sévère. FRI combinée à la tomodensitométrie pulmonaire à haute résolution de chaque patient avec des simulations de flux de calculs en silice, et incorporé les paramètres de délivrance des médicaments des deux produits spray pour calculer le dépôt dans les voies aériennes. L’inhalation a été simulée à l’aide d’un profil de patient obtenu à partir de mesures réelles.

Résultats

Le dépôt intrathoracique de DPB/FF/BG (31,01±5,67) et DPB/FF (28,09±5,16) en particules extrafines était élevé et comparable entre les deux molécules. En outre, les résultats sont en accord avec les données de scintigraphie par De Backer (J Aerosol Med Pulm Drug Deliv 2010).

Conclusion

FRI est un outil précis et une nouvelle technologie adaptée à l’évaluation des dépôts pulmonaires. Les données de dépôt obtenues avec l’association DPB/FF/BG en particules extrafines objectivent un dépôt pulmonaire élevé et confirment que son profil est comparable à celui de l’association BDP/FF en particules extrafines.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A128 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un gaz du sang en air ambiant peut-il prédire le résultat d’un test d’hyperoxie pour la recherche d’un shunt droit–gauche ?
  • C. Simon, V. Margelidon-Cozzolino, S. Turquier, V. Cottin, J.F. Mornex, J.C. Glerant
| Article suivant Article suivant
  • Aspects épidémiologiques de la sarcoïdose médiastinopulmonaire dans le service de pneumologie de l’hôpital central de l’armée : à propos de 80 cas
  • F. Adila, T. Brahimi, F. Chiba, F. Ziane, I. Ararem, M.A. Aouni, A. Zitouni

Déjà abonné à cette revue ?

;