S'abonner

Modalités diagnostiques de la sarcoïdose médiastino-pulmonaire dans un service de pneumologie d’Alger - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.543 
A. Kheliouen 1, , A. Kadi 1, A.R. Bellal 1, L. Baough 1, B. Mansouri 2, N. Zidouni 1
1 Pneumologie, Alger, Algérie 
2 Radiologie, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La sarcoïdose est une granulomatose systémique d’étiologie inconnue. L’atteinte médiastino-pulmonaire est fréquente souvent associée à d’autres localisations qui facilitent son diagnostic.

Méthodes

Il s’agit d’une étude prospective dans le cadre du bilan étiologique d’une cohorte de pneumopathies infiltrantes diffuses (PID).

Objectif de l’étude

décrire les modalités diagnostiques de la sarcoïdose médiastino-pulmonaire (type I d’emblée exclu) et sa place parmi les autres PID.

Résultats

Cent dix cas de PID ont été colligés. La sarcoïdose médiastino-pulmonaire (SMP) a occupé le premier rang de ces PID avec 37 patients (33,6 % des cas) suivie des PID associées aux connectivites (28 % des cas). L’âge moyen était 43 ans, avec une prédominance féminine. La dyspnée était présente dans 78,3 % ; la toux dans 70,2 % ; la douleur thoracique dans 10,8 %. À la TDM thoracique : type I (exclu), type II (83,7 %), type III (5,4 %), type IV (10,8 %). La spirométrie était normale dans 54 % des cas, elle a objectivé un trouble ventilatoire restrictif dans 13,5 % des cas, mixte dans 10,8 % des cas et une chute des débits périphériques dans 21,6 % des cas. La cytologie du LBA a montré une alvéolite lymphocytaire dans 56,7 %, pluricellulaire dans 24,4 %, ininterprétable dans18,9 %. La confirmation histologique a été obtenue dans 59,4 % des cas soit par biopsies bronchiques étagées (21,6 %), biopsie bronchique distale (16,2 %), biopsie cutanée (21,6 %), biopsie ganglionnaire périphérique (13,5 %), biopsie hépatique (5,4 %), biopsie salivaire (2,7 %). Une uvéite a été associée dans 5,4 % et une atteinte cérébelleuse à l’IRM cérébrale dans 2,7 %. La corticothérapie orale a été prescrite à tous les patients avec adjuvants et associée aux antipaludéens de synthèse dans 10,8 % des cas. L‘évolution clinique était favorable dans la majorité des cas.

Conclusion

Le diagnostic de la sarcoïdose médiastino-pulmonaire repose sur les données cliniques et la TDM thoracique. La recherche de localisations extra thoraciques superficielles accessibles à la biopsie, facilite le diagnostic.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A237 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Médiastinites, complications de l’échoendoscopie bronchique
  • M. Febvre, M. Sanchis Borja, M. Didier, S. Pham, M. Baud, V. Fallet, A. Souidi, J. Cadranel
| Article suivant Article suivant
  • Les manifestations extrathoraciques associées à la sarcoïdose thoracique
  • H. Arfaoui, S. Aidou, H. Jabri, W. Elkhattabi, H. Afif

Déjà abonné à cette revue ?

;