S'abonner

Asthme allergique et obésité - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.188 
R. Kaddoussi , S. Cheikhm’hamed, L. Loued, A. Ben Saad, Y. Brahem, A. Migaou, C. Harrathi, N. Fahem, A. Adhieb, M. Ammar, S. Joober, N. Rouatbi
 Service pneumo-allergologie, Monastir, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Asthme et obésité constituent deux problèmes majeurs de santé publique. L’augmentation simultanée de leur prévalence a suggéré l’existence d’un lien de causalité entre ces deux affections.

But

Déterminer les caractéristiques de l’asthme allergique chez les obèses comparativement aux non-obèses.

Méthodes

Étude rétrospective portant sur 1500 dossiers des sujets, diagnostiqués ayant un asthme allergique suivis dans le service de pneumologie CHU Fattouma Bourguiba Monastir entre 1997 et 2016. Nous avons comparé les caractéristiques de l’asthme dans les deux groupes : G1 : asthmatiques non obèses (n=1265) et G2 : asthmatiques obèses (n=235).

Résultats

Parmi les 235 patients asthmatiques obèses, 50 % avaient une obésité légère, 44 % avaient une obésité modérée et 6 % avaient une obésité sévère. Les asthmatiques obèses sont caractérisés par une moyenne d’âge plus élevée (G2 : 39 ans vs G1 : 27 ans ; p=0,001), une fréquence plus élevée d’atteinte féminine (G1 : 60 % vs G2 : 80 % ; p=0,001) et un VEMS moyen plus bas (G2 : 2086mL vs G1 : 2599mL ; p=0,002). Cependant, il n’avait pas de différence significative entre les deux groupes concernant le taux de trouble ventilatoire obstructive permanent (G2 : 9,6 % VS G1 : 7,2 % ; p=0,26), le taux d’asthme sévère (G2 : 2,8 % vs G1 : 3 % ; p=0,8) et un niveau du contrôle de l’asthme plus faible (33,7 % des asthmatiques obèses avaient un asthme non contrôlé vs 32,2 % des non-obèses ; p=0,6).

Conclusion

Dans notre étude, l’asthme allergique chez les obèses est associé à une atteinte plus sévère de la fonction respiratoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A94 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Effet de l’omalizumab dans l’aspergillose bronchopulmonaire allergique : à propos de 10 patients asthmatiques
  • L. Melscoet, N. Khayath, F. De Blay
| Article suivant Article suivant
  • Prévalence de l’asthme et facteurs associés chez les adolescents en milieu scolaire urbain au Cameroun
  • B.H. Mbatchou Ngahane, C. Bitchong, H. Zeinabou

Déjà abonné à cette revue ?

;