S'abonner

Prévalence de l’asthme et facteurs associés chez les adolescents en milieu scolaire urbain au Cameroun - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.189 
B.H. Mbatchou Ngahane 1, , C. Bitchong 2, H. Zeinabou 3
1 Service de médecine interne, Douala, Cameroun 
2 Service de pneumologie, hôpital Jamot de Yaounde, Yaoundé, Cameroun 
3 Faculté de médecine et des sciences pharmaceutiques, université de Douala, Douala, Cameroun 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’asthme est demeure l’une des affections les plus fréquentes chez les adolescents. Les données de prévalence de cette affection en Afrique sont variables selon les pays et d’une région à une autre dans un même pays. Le but de ce travail était de déterminer la prévalence de l’asthme et d’en identifier les facteurs associés chez les adolescents en milieu scolaire et urbain au Cameroun.

Méthodes

Il s’agissait d’une étude transversale impliquant 14 établissements d’enseignement secondaire de la ville de Douala de février à mai 2018. Les établissements étaient choisis de façon aléatoire parmi tous les établissements d’enseignements de la ville. Tous les élèves âgés de 13 ou 14 ans et présents lors de notre passage étaient inclus. Les données sociodémographiques, les symptômes d’asthme, les autres maladies atopiques, le mode de vie des élèves étaient collectés grâce à un questionnaire standardisé du Global Asthma Network. L’asthme était défini comme la survenue chez le participant d’une respiration sifflante au cours des 12 derniers mois. Les données ont été saisies et analysées grâce au logiciel SPSS version 20. L’identification des facteurs associés à l’asthme avait été faite grâce à un modèle de régression logistique.

Résultats

Sur un total de 2224 élèves ayant accepté de participer à l’étude, 1249 (56,2 %) étaient des filles. L’âge moyen des participants était de 13,5±0,5 ans. Une respiration sifflante au cours des 12 derniers était perçue par 189 élèves, soit une prévalence de l’asthme de 8,5 % (intervalle de confiance 95 %, 6,5–8,6) cette prévalence était de 7,6 % chez les garçons et de 7,5 % chez les filles. Les symptômes d’asthme sévère étaient retrouvés chez 71 (3,2 %) participants. Les facteurs significativement associés à l’asthme étaient le sexe féminin (p=0,035), la dermatite atopique (p=0,001), fait d’être jumeau (p<0,001), la consommation régulière de céréales (p=0,001).

Conclusion

L’asthme est fréquent chez les adolescents scolaires à Douala. La prise en compte des facteurs qui lui sont associés pourrait permettre d’évoquer précocement le diagnostic d’asthme et d’en assurer une bonne prise en charge.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A94 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Asthme allergique et obésité
  • R. Kaddoussi, S. Cheikhm’hamed, L. Loued, A. Ben Saad, Y. Brahem, A. Migaou, C. Harrathi, N. Fahem, A. Adhieb, M. Ammar, S. Joober, N. Rouatbi
| Article suivant Article suivant
  • Particularités de l’asthme chez la femme en péri- et post-ménopause
  • I. Laouini, H. Zaibi, J. Ben Amar, A. Touil, S. Maazaoui, B. Dhahri, H. Aouina

Déjà abonné à cette revue ?

;