S'abonner

Apport de l’adénosine désaminase (ADA) dans le diagnostic de la tuberculose pleurale - 05/01/20

Doi : 10.1016/j.rmra.2019.11.621 
S. Abdala , S. El Idrissi, S. Aitbatahar, L. Amro
 Service de pneumologie, hôpital Arrazi, CHU Mohamed VI, laboratoire PCIM, Ucam, Marrakech, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’adénosine désaminase (ADA) est une enzyme ubiquitaire intervenant dans le métabolisme des bases puriques qui est largement retrouvée dans les lymphocytes T, monocytes et macrophages activés lors d’un processus inflammatoire à médiation cellulaire. C’est un biomarqueur proposé pour aider au diagnostic de la tuberculose pleurale. L’objectif de cette étude est de déterminer l’intérêt du dosage de l’ADA dans le liquide pleural dans le diagnostic de la pleurésie tuberculeuse.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective concernant les patients reçus en l’hôpital du jour, chez qui un dosage de l’adénosine désaminase dans le liquide pleural a été réalisé. Étude menée au service de pneumologie du CHU Mohammed IV de Marrakech, durant la période allant de mars 2018 à avril 2019. Nous avons calculé la sensibilité (Se), la spécificité (Sp), la valeur prédictive positive (VPP) et la valeur prédictive négative (VPN) avec un seuil d’ADA fixé à 37 UI/L.

Résultats

Nous avons inclus 94 patients admis pour pleurésie et qui avaient bénéficié du dosage de l’adénosine désaminase. La moyenne d’âge était de 46 ans avec des extrêmes allant de 16 ans à 85 ans avec une prédominance masculine (sex-ratio : 2,2). Dans 55 % des cas, la pleurésie était d’origine tuberculeuse retenue sur des arguments cliniques et histologiques. Le taux médian d’ADA pleural dans le groupe des pleurésies tuberculeuses était de 58 UI/L. La sensibilité était de 96 %, la spécificité : 24 %, la VPP : 59 % et la VPN : 81 %.

Conclusion

Bien qu’il soit peu spécifique le dosage de l’ADA dans le liquide pleural a une place prépondérante dans le diagnostic des pleurésies tuberculeuses. Néanmoins, la biopsie pleurale avec étude bactériologique et anatomopathologique des fragments reste le gold standard pour le diagnostic de la pleurésie tuberculeuse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 12 - N° 1

P. 272-273 - janvier 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs prédictifs et biomarqueurs de la pleurésie exsudative lymphocytaire tuberculeuse
  • P.P. Koumeka, S. Ait Batahar, L. Amro
| Article suivant Article suivant
  • Les pleurésies tuberculeuses prises en charge en hôpital de jour : à propos de 72 cas
  • N. Adimi, W. Bourekoua, B. Ali, L. Leila, M. Mohamed Tayeb, T. Samya

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?