S'abonner

Prise en charge chirurgicale des bulles d’emphysème infectées - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.291 
H. Bessrour 1, , I. Bouacida 2, A. Abdelkbir 2, H. Zribi 2, M. Abdennadher 2, H. Yoldez 3, A. Dridi 4, A. Marghli 2
1 Service de chirurgie thoracique et cardiovasculaire, hôpital Abderrahmane Mami, Tunis, Tunisie 
2 Service de chirurgie thoracique et cardiovasculaire, hôpital Abderrahmane Mami, Ariana, Tunisie 
3 Service d’anatomie pathologie, hôpital Abderrahmane Mami, Ariana, Tunisie 
4 Service d’anesthésie-réanimation, hôpital Abderrahmane Mami, Ariana, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’infection des bulles d’emphysème est une complication courante de la maladie obstructive chronique des voies respiratoires. Le diagnostic peut être fait radiologiquement par la présence d’un niveau hydroaérique au niveau d’une bulle. Le traitement de référence reste la chirurgie associé à l’antibiothérapie.

Méthodes

Sur une période de 7 ans entre 2007 et 2014, 7 patients ont été traités pour bulles d’emphysèmes infectées dans le service de chirurgie thoracique et cardiovasculaire de l’hôpital Abderrahmane Mami Ariana.

Résultats

Il s’agissait de 7 hommes, avec un âge moyen de 46,8 ans [38–58]. Six patients étaient tabagiques à 27,4 PA [10–90]. La bulle d’emphysème était à droite dans 5 cas et à gauche dans 2 cas. La symptomatologie principale était une douleur thoracique avec dyspnée. Tous les patients ont eu un scanner thoracique objectivant une bulle d’emphysème qui est le siège d’un niveau hydroaérique. Cinq patients ont eu une bullectomie avec avivement pleural mécanique et chimique, un patient a eu une lobectomie supérieure droite et un patient a eu une lobectomie supérieure gauche. La voie d’abord principale était la thoracotomie postérolatérale pour 5 patients et thoracotomie vidéo-assisté pour 2 patients. Les suites étaient simples pour 4 patients, 2 patients ont eu un drainage prolongé nécessitant une symphyse à la bétadine pour un patient et un symphyse au nitrate d’argent après la bétadine pour un patient, et une atélectasie en postopératoire chez un patient bien évolué après fibroaspiration. La durée de drainage moyenne était 16,1jours [6–57]. Le résultat était satisfaisant avec amélioration du syndrome inflammatoire biologique et de la dyspnée.

Conclusion

Le traitement chirurgical reste le traitement de référence des bulles d’emphysèmes compliquées par suppuration, hémorragie,compression ou rupture. La bullectomie est le plus souvent suffisante mais parfois un geste d’exérèse réglée est nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 138-139 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs de risque de récidive du pneumothorax spontané
  • A. Allouche, E. Ben Jemia, H. Zaibi, K. Euchi, K. Hemissi, N. Talbi, J. Ben Amar, H. Aouina
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge des kystes pleuropéricardiques
  • A. Abdelkbir, I. Bouassida, B. Ben Rathia, H. Zribi, M. Touaibia, A. Touil, A. Marghli

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?