S'abonner

Profil de la pathologie respiratoire du sujet âgé dans le service de pneumologie de Sétif - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.338 
M. Ahmed Azi , F. Keriou, A. Moumeni
 Service de pneumologie, CHU, Sétif, Algérie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La pathologie du sujet âgé est connue comme étant dominée par des affections en rapport avec une fragilité immunitaire responsable de comorbidités diverses. Le but de notre étude est d’identifier la particularité de cette tranche d’âge au sein de notre service. L’OMS définit le sujet âgé à partir de 65 ans, et le sujet très âgé à partir de 80 ans.

Méthodes

Notre étude est rétrospective portant sur 450 patients de plus de 65 ans colligés parmi un total de 1230 malades hospitalisés au niveau du service de pneumologie sur une période de 18 mois.

Résultats

La proportion des patients âgés de plus de 65 ans est de 36,6 % (450/1230 cas) avec une moyenne d’âge de 76 ans. Les personnes très âgées de plus de 80 ans représentent 32,4 % des malades de notre série (146/450 cas) soit 11,9 % de la totalité des hospitalisations. La prédominance est masculine (274H soit 60 % contre 176F soit 40 %). L’origine est citadine chez 239 cas (53,1 %) contre 211 d’origine rurale (46,9 %). Une profession à risque est retrouvée chez 31,8 % des patients (143 cas). Parmi les hommes, 73,2 % sont fumeurs (202/274H) avec une moyenne d’intoxication tabagique de 44P/A. Un sevrage est constaté chez 69,8 % des hommes (141/274H) depuis 17 ans en moyenne. Le tabac à chiquer est pratiqué chez 15 % de la gente masculine (41/274H). La femme est exposée à la biomasse dans 40 % des cas (70/176£F). Les comorbidités sont dominées par l’HTA (38,7 %), le diabète (28,2 %) la BPCO (27,1 %) les cardiopathies (12,4 %) et la tuberculose (12,2 %). Le cancer bronchique surplombe les affections respiratoires avec 115 cas (25,6 %), vint après les pneumopathies infectieuses (103 cas soit 22,9 %) et les exacerbations de BPCO (93 cas soit 20,7 %). La tuberculose représente 6 % des cas avec 27 patients.

Conclusion

La pathologie cancéreuse représente à elle seule plus du quart des affections respiratoires retrouvées chez le sujet âgé, ceci étant due en premier lieu à une forte consommation tabagique masculine malgré un fort taux de sevrage constaté, une exposition importante à la combustion traditionnelle chez la femme, et des professions exposantes témoignant d’un bas niveau socioéconomique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 158-159 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’insomnie chez les étudiants en pharmacie
  • D. Adjiri
| Article suivant Article suivant
  • Particularités cliniques et étiologiques de l’hémoptysie chez le sujet âgé
  • K. Chaâbi, I. Sahnoun, I. Ben Limem, S. Debbiche, I. Ghanmi, M. Abdennaher, M. Attia, S. Maalej, L. Douik El Gharbi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?