S'abonner

La pneumonectomie, chirurgie redoutable dans les dilatations des bronches : résultats chirurgicaux à propos de 12 cas - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.382 
M. Chamakh 1, , I. Bouassida 1, H. Zribi 1, A. Abdelkbir 1, S. Zairi 1, A. Ayadi Kaddour 2, T. Mistiri 3, A. Marghli 1
1 Service de chirurgie thoracique, Ariana, Tunisie 
2 Service d’anatomopathologie, Ariana, Tunisie 
3 Service d’anesthésie-réanimation, Ariana, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les dilatations des bronches (DDB) se définissent par une augmentation permanente et irréversible du calibre des bronches. Leur traitement est essentiellement médical mais peut être chirurgical en cas de formes localisées mal tolérées et en présence de complications à type de destruction parenchymateuse ou d’hémoptysie. Le recours à une pneumonectomie est extrêmement rare réservé à des indications particulières.

Méthodes

Étude rétrospective à propos de 12 cas de dilatations des bronches opérées, ayant eu une pneumonectomie dans le service de chirurgie thoracique et cardiovasculaire de l’hôpital Abderahmen Mami de l’Ariana sur une période de 8 ans, allant de 2008 à 2016.

Résultats

Nous avons recensé 6 hommes et 6 femmes, l’âge moyen était de 40 ans. Un seul patient était un fumeur sevré. Quatre patients avaient comme antécédent une tuberculose pulmonaire traitée et guérie. Tous les patients étaient symptomatiques. Les signes fonctionnels retrouvés sont dominés par l’hémoptysie dans 8 cas et les infections à répétitions dans 8 cas. Les indications opératoires étaient intriquées entre elles. On a retrouvé une destruction parenchymateuse dans 7 cas, une hémoptysie dans 3 cas, un abcès pulmonaire chronique dans 1 cas associé à l’échec du traitement médical chez 5 patients. Un patient était opéré en urgence devant une hémoptysie de grande abondance. Tous les patients ont eu un scanner thoracique, les lésions étaient du côté gauche dans 9 cas et du côté droit dans 3 cas. Tous les patients ont été abordés par thoracotomie postérolatérale. Les suites opératoires étaient compliquées pour 3 patients. Les complications étaient à type de fistule broncho-pleurale avec empyème chez un patient. Un pneumothorax secondaire dans un autre cas et une bronchopneumopathie chez le 3e patient. La durée moyenne du drainage était de 6jours. L’étude histologique de la pièce de pneumonectomie a montré des lésions de DDB isolées dans 8 cas, des DDB associées à un aspergillome dans 3 cas et à une broncholithiase dans 1 cas. La durée moyenne du suivi était de 36,7 mois. L’évolution était favorable dans tous les cas avec amélioration de la symptomatologie.

Conclusion

Les DDB constituent une pathologie handicapante et potentiellement grave qui reste fréquente dans les pays en voie de développement notamment en Tunisie. La chirurgie est généralement indiquée pour des formes localisées. L’exérèse peut varier en étendue et même consister en une pneumonectomie pour des cas bien sélectionnés avec de bons résultats.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 176 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Exacerbations aiguës sévères au cours de dilatation des bronches : place et impact de la VNI
  • K. Marwa, A. Ben Dayekh, J. El Ghoul
| Article suivant Article suivant
  • Aspects thérapeutiques et évolutifs des patients suivis pour dilatation des bronches
  • S. Jrad, R. Jbeli, S. Ammari, H. Kammoun, I. Akrout, H. Abdelghafar, D. Greb, H. Hassene, L. Elfkih, H. Smadhi, M.L. Megdiche

Déjà abonné à cette revue ?