S'abonner

Effets du traitement par solriamfetol à court et à long terme sur l’adhésion au traitement primaire de l’apnée obstructive du sommeil - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.029 
P. Schweitzer 1, , K.P. Strohl 2, G. Mayer 3, R. Rosenberg 4, P. Chandler 5, M. Baladi 5, L. Lee 5, A. Malhotra 6
1 Sleep Medicine and Research Center, Chesterfield, États-Unis 
2 Case Western Reserve University, Cleveland, États-Unis 
3 Hephata Klinik, Schwalmstadt, Allemagne 
4 NeuroTrials Research, Inc., Atlanta, États-Unis 
5 Jazz Pharmaceuticals, Palo Alto, États-Unis 
6 Division of Pulmonary, Critical Care and Sleep Medicine, University of California San Diego Medical Center, La Jolla, États-Unis 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le solriamfetol est un inhibiteur de la recapture de la dopamine et de la noradrénaline approuvé dans l’UE et aux États-Unis pour traiter la somnolence diurne excessive (SDE) du syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS; 37,5–150mg/jour). Cette analyse a permis d’évaluer si le traitement de la SDE par solriamfetol affectait l’utilisation du traitement primaire (TPSAHOS).

Méthodes

Les données d’une étude de phase 3, randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placebo (NCT02348606) de 12 semaines (ET1) et d’une étude d’extension en ouvert (ET2)52 semaines (NCT02348632) ont été analysées. Les participants ont reçu 37,5 (ET1 seulement), 75, 150 ou 300mg/jour de solriamfetol ou un placebo (ET1 seulement). L’inclusion nécessitait l’utilisation actuelle ou passée d’un TPSAHOS comme la pression positive continue (PPC), l’orthèse mandibulaire ou la chirurgie. Le suivi du TPSAHOS a été enregistré ou recueilli dans un journal. Les données à l’inclusion (DI) et en fin d’étude sont résumées dans la population de tolérance. Les données de l’ET2 sont rapportées pour les participants provenant d’une étude antérieure; DI désigne les DI de l’étude initiale.

Résultats

Le suivi du TPSAHOS a été rapporté pour 344/474 participants à l’ET1 (261 solriamfetol, 83 placebo) et 235/333 participants à l’ET2; la majorité utilisait la PPC (ET1, 318 [92 %]; ET2, 222 [94 %]). Dans l’ET1, l’utilisation moyenne à l’inclusion dans les groupes était de 89-90 % des nuits, 6,6-6,7h/nuit, et l’utilisation ≥50 % par nuit pour 91-93 % des nuits; dans l’étude ET2, les DI étaient de 90 % des nuits, 6,6h/nuit, et l’utilisation ≥50 % par nuit pour 90 % des nuits. Dans l’ET1, les changements moyens±ET entre l’inclusion et la fin de l’étude dans les bras solriamfetol ou placebo étaient de 1,1 %±12,0 % et 0,8 %±12,1 % des nuits, −0,3±1,2 et -0,3±0,9h/nuit, et l’utilisation ≥50 % par nuit sur 2,2 %±13,7 % et 2,7 %±19,4 % des nuits, respectivement. Les variations moyennes dans l’ET2 vont de −0,5 % à 2,0 % des nuits, de −1,0 à −0,7h/nuit, et l’utilisation ≥50 % par nuit sur 3,6–6,5 % des nuits. Les effets indésirables les plus fréquents (≥5 % dans les deux études) étaient céphalées, nausées, diminution de l’appétit, anxiété, nasopharyngite, diarrhée, sécheresse buccale, insomnie et infections des voies aériennes supérieures.

Conclusion

Le traitement par solriamfetol n’a pas affecté l’utilisation du traitement primaire du SAHOS. La tolérance était similaire pour les deux études.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 18-19 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Effet à long terme du pitolisant, chez des patients porteurs d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil traités par pression positive continue et présentant une somnolence diurne excessive résiduelle. Étude HAROSA 1
  • J.L. Pepin, O. Georgiev, R. Tiholov, V. Attali, J. Verbraecken, B. Buyse, M. Partinen, I. Fietze, G. Belev, D. Dokic, R. Tamisier, P. Lévy, I. Lecomte, J.M. Lecomte, J.C. Schwartz, Y. Dauvilliers
| Article suivant Article suivant
  • Impact du confinement COVID-19 sur l’observance de la ventilation nocturne pour le syndrome d’apnée du sommeil
  • N. Mkrtchyan, J. Frija-Masson, A. Covali Noroc, H. Benzaquen, C. Philippe, M.P. D’ortho

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?