S'abonner

La silico tuberculose - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.487 
H. Anniche 1,  : Résidente, H. Benjelloun 2 : Professeur, N. Zaghba 2 : Professeur, N. Yassine 2 : Professeur
1 CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc 
2 Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La tuberculose est une complication fréquente et grave de la silicose. Le but de ce travail est de décrire les aspects épidémiologiques, radiocliniques et évolutifs de cette pathologie.

Méthodes

Étude rétrospective concernant 27 cas de silicotuberculose colligés au service des maladies respiratoires du CHU Ibn Rochd de Casablanca sur une période de 16 ans (janvier 2003–décembre 2019).

Résultats

Tous les patients étaient des hommes. Treize étaient puisatiers, neuf broyeurs de pierres, 7 mineurs et 4 maçons. La durée moyenne d’exposition à la silice était de 11 ans. La symptomatologie était dominée par la dyspnée dans 98 % des cas, le syndrome bronchique persistant dans 90 % des cas et l’hémoptysie dans 46 % des cas. Le fléchissement de l’état général était noté chez presque tous les patients. L’imagerie thoracique objectivait des opacités pseudo-tumorales dans tous les cas dont un cas avait un aspect de miliaire associé. On retrouvait également des adénopathies médiastinales calcifiées dans 14 cas, des opacités micronodulaires dans 16 cas et des opacités excavées dans trois cas. Le diagnostic de tuberculose était confirmé par l’isolement du bacille de Koch dans les expectorations dans 16 % des cas et dans le liquide d’aspiration bronchique dans 65 % des cas, par culture dans les expectorations post-bronchoscopie dans 19 % des cas et une identification par genexpert dans le liquide d’aspiration bronchique dans cinq cas. Les biopsies bronchiques ont confirmé le diagnostic dans huit cas. La tuberculose compliquait la silicose sept ans en moyenne après l’arrêt de l’exposition à la silice dans 72 % des cas. Le traitement anti-bacillaire était débuté chez tous les patients, avec une bonne évolution clinique dans 24 cas. Nous avons déploré deux décès dans un tableau d’insuffisance respiratoire aiguë et un autre cas ayant présenté trois rechutes de tuberculose pulmonaire.

Conclusion

La silicose augmente le risque de tuberculose, d’où l’importance du dépistage de la tuberculose chez tout patient atteint de silicose et chez qui une chimioprophylaxie antituberculeuse est fortement indiquée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 220 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tuberculose multifocale chez l’immunocompétent : à propos de 71 cas
  • C. Farissi, N. Zaghba, H. Benjelloun, N. Yassine
| Article suivant Article suivant
  • La tuberculose des bases pulmonaires
  • H. Anniche, H. Benjelloun, N. Zaghba, N. Yassine

Déjà abonné à cette revue ?