S'abonner

Association tuberculose carcinome bronchogénique - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.502 
Z. Laklaai 1,  : Résident, N. Zeghba 2, H. Benjelloun 2, N. Yassine 2
1 CHU, Casablanca, Maroc 
2 CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les relations entre cancer pulmonaire et tuberculose sont complexes. La tuberculose a longtemps été suspectée d’augmenter le risque de cancer pulmonaire tandis que le cancer et ses traitements sont des facteurs susceptibles de favoriser la réactivation d’une tuberculose. L’association de ces deux pathologies chez un même patient est rare et complique la prise en charge et le pronostic.

Méthodes

Nous rapportons 12 cas d’association carcinome bronchogénique et tuberculose pulmonaire colligés au service des maladies respiratoires.

Résultats

Les 12 patients étaient de sexe masculin dont la moyenne d’âge était de 52 ans. Dans les antécédents on trouve un tabagisme actif dans tous les cas, une consommation de cannabis chez 4 patients et un diabète chez 3 patients. La symptomatologie clinique était dominée par la dyspnée, la douleur thoracique et l’altération de l’état général. La radiographie thoracique a objectivé une opacité excavée chez quatre patients, un foyer de condensation dans 6 cas et un trouble de ventilation dans 2 cas. Le diagnostic de tuberculose pulmonaire a été retenu sur examen direct des expectorations ou le liquide d’aspiration bronchique dans 7 cas, culture dans le liquide d’aspiration bronchique dans 2 cas et genexpert dans le liquide d’aspiration bronchique chez 3 patients. La bronchoscopie avec biopsies bronchiques a permis de confirmer le diagnostic histologique du carcinome bronchogénique dans 10 cas et par ponction biopsie transpariétale dans 2 cas, le type histologique prédominant était le carcinome épidermoïde. La chimiothérapie a été instaurée après deux mois de traitement anti-bacillaire chez 7 patients, des soins palliatifs ont été indiqués chez 3 patients, et 2 patients sont décédés.

Conclusion

La tuberculose active qui complique le cancer du poumon est un problème clinique important dans notre pays. Relativement rare mais grave, cette association pose un problème de diagnostic, de tolérance à la double chimiothérapie antituberculeuse et antimitotique et un problème de pronostic lié au taux de mortalité élevé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 225 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Profil clinique et radiologique des séquelles de tuberculose thoracique : à propos de 205 cas
  • I. Laouini, N. Abid, M. Loukil, A. Mokni, I. Badri, H. Ghrairi
| Article suivant Article suivant
  • La tuberculose endobronchique
  • A. Boussehra, N. Zaghba, H. Benjelloun, N. Yassine

Déjà abonné à cette revue ?