S'abonner

Taux de vaccinations anti-grippale (AG) et anti-pneumococcique (AP) dans la BPCO : données de l’étude COVARISQ à partir du système national des données de santé (SNDS) - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.090 
N. Roche 1, , B. Wyplosz 2, J. Fernandes 3, F. Raguideau 4, C. Leboucher 4, G. Goussiaume 5, J. Moisi 5
1 Service de pneumologie, hôpital Cochin, Paris, France 
2 CHU, Bicêtre, France 
3 CH, Bayonne, France 
4 HEVA, Paris, France 
5 Pfizer Vaccins, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les recommandations actuellement en vigueur en France préconisent une vaccination systématique AG et AP des patients atteints de BPCO quelle que soit la sévérité de la maladie. Avant 2017, le schéma AP recommandé était un vaccin polysaccharidique 23-valences (VPP-23) tous les 5 ans. Depuis 2017, le schéma associe un vaccin conjugué 13 valences (VPC-13) suivi, 8 semaines plus tard, d’un VPP-23. L’objectif de ce travail était de déterminer le taux de vaccinations AG et AP chez les patients atteints de BPCO affiliés à l’Assurance Maladie.

Méthodes

COVARISQ a pour objectif d’estimer la COuverture VAccinale des populations adultes (âge18 ans) à RISQue (immunodépression et/ou maladie chronique prédisposant à la survenue d’une infection pneumococcique) au niveau national entre le 1er janvier 2014 et le 31 décembre 2018. Nous avons interrogé la base de données du SNDS qui couvre environ 80 % de la population des assurés sociaux. Les patients ont été identifiés comme porteurs de BPCO sur la base de leur reconnaissance en affection de longue durée ou des diagnostics PMSI pour ceux ayant été hospitalisés. Les vaccins ont été identifiés par leur remboursement depuis 2009. Nous présentons les taux cumulés de VPP-23 (≥1 vaccin remboursé par personne) pendant la période d’étude, le taux de vaccination VPP-23 pour 2017 (≥1 VPP-23 entre 2012 et 2017) et le taux de vaccination antigrippale pour la saison 2017–2018.

Résultats

Entre 2014 et 2018, le nombre de patients identifiés « BPCO » chaque année a augmenté de 603 257 à 616 003 personnes (+2 %) (Tableau 1). En 2018, les hommes représentaient 57% de la population d’étude (âge moyen 69±14 ans). En 2017, 29% des malades « BPCO » étaient à jour de leur vaccination VPP-23 (≥1 VPP-23 dans les 5 ans précédents). Pour 2018, le tableau montre un taux cumulé de vaccination VPP-23 de 53%, avec une légère augmentation entre 2014 et 2018. En 2018, la tranche d’âge >65 était 2 fois mieux vaccinée (41%) que celle ≤45 ans (22 %). En 2018, le taux de vaccination AG était de 55%.

Conclusion

Dans la population particulière des malades atteints de BPCO (hospitalisés ou en ALD n°14), les taux de vaccinations AG et AP restaient très insuffisants en 2017. Il sera intéressant de calculer le taux de patients à jour de leur vaccination AP en 2018 avec le schéma combiné. Les efforts visant à corriger cette situation doivent s’intensifier.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 50-51 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’embolie pulmonaire au cours de la BPCO : prévalence, moyens diagnostiques, et scores prédictifs de gravité
  • L. Aazri, M. Bougadoum, S. Ait Batahar, L. Amro
| Article suivant Article suivant
  • Suivi de l’activité physique des patients atteints de BPCO appareillés : données préliminaires « premiers pas » de l’étude SAPIC–BPCO
  • J. Gonzalez-Bermejo, C. Nocent, E. Voicu, A. Prigent, E. Leutenegger

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?