S'abonner

Facteurs de risque postopératoire de la chirurgie thoracique d’exérèse pour cancer broncho-pulmonaire non à petites cellule dans l’époque RRAC - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.101 
M. Prieto 1, E. Maiolino 1, E. Daffrè 1, E. Canny 1, L. Fournel 1, A. Bobbio 1, D. Damotte 2, M. Wislez 3, Y.L. Nguyen 4, M. Alifano 5,
1 Chirurgie thoracique, Paris, France 
2 Service d’anatomopathologie, Paris, France 
3 Service de pneumologie, Paris, France 
4 Anesthésie, Paris, France 
5 Chirurgie thoracique, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’implémentation des programmes de récupération rapide après chirurgie (RRAC) a considérablement amélioré les suites opératoires du cancer du poumon. Les facteurs de risque dans ces conditions restent à élucider.

Méthodes

Une étude prospective mono-centrique a été menée sur les patients opérés d’un cancer pulmonaire dans une période de 24 mois. Des paramètres cliniques, anthropométriques et biologique, le type de chirurgie et de voie d’abord, les données pathologiques, la morbidité (classification Clavien-Dindo) et la mortalité opératoire (à l’hôpital ou dans les 30jours postopératoires) ont été colligées. Les procédures RRAC comprenaient la mise en oeuvre d’un programme de sevrage tabagique, la limitation du jeûne préopératoire avec apport en glucides, la réalimentation orale postopératoire précoce, l’anesthésie régionale contrôlée par le patient, la mobilisation précoce, le retrait précoce (J1 ou J2) du drainage thoracique unique.

Résultats

615 patients (364 hommes, âge moyen 67+9,9 ans) ont été opérés par wedge (3.5%), segmentectomie (25.4%),lobectomie (61.6%), bilobectomie (3.3%) ou pneumonectomie (6,2%), par voie ouverte (77%) ou vidéo (23%), pour des maladies de stade I (55,4%), II (23,4%) ou III (21,2%). La mortalité a été de 0.65% (4/615), empêchant la recherche des facteurs de risque. Des complications mineures (grade I) ou majeures sont survenues dans 18,7% et 12,9% des cas. À l’analyse univariée, l’âge, le sexe, le PS, le tabagisme actif ou sevré, le nombre de comorbidités, le VEMS, le Tiffeneau, la DLCO, le taux de protéines C-réactive, le ratio neutrophiles/lymphocytes et le Thoracoscore étaient associés à la survenue de complications postopératoire. À l’analyse multivariée, un Thoracoscore>2,5 et un ratio neutrophiles/lymphocytes>3 ont été identifié comme facteur prédictifs indépendants de survenue de complications.

Conclusion

Malgré une mortalité très faible, la chirurgie d’exérèse pulmonaire reste associée à une morbidité non négligeable à l’ère de la RRAC. Le thoracoscore et l’inflammation systémique sont de bons prédicteurs de complications postopératoires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 55-56 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en compte en pratique clinique de la qualité de vie (QdV) des patients atteints de cancer du poumon: quel consensus entre cliniciens ? Une approche type Delphi
  • V. Westeel, M. Bourdon, A. Cortot, D. Debieuvre, A.C. Toffart, M. Acquadro, B. Arnould, J. Lambert, F.E. Cotte, A.F. Gaudin, H. Lemasson
| Article suivant Article suivant
  • Platine pemetrexed avec ou sans bevacizumab avec radiothérapie cérébrale initiale versus “à progression” chez des patients ayant un carcinome bronchique non à petites cellules non épidermoïde avec métastases cérébrales asymptomatiques: un essai de phase 3 randomisé (Metal2)
  • A. Vergnenègre, G. Robinet, H. Bérard, R. Lamy, L. Falchero, S. Vieillot, R. Schott, H. Lena, S. Chouabe, P. Thomas, R. Gervais, A. Madroszyk, M. Abdiche, A.M. Chiappa, L. Greillier, C. Decroisette, J.B. Auliac, C. Chouaid, I. Monnet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?