S'abonner

Platine pemetrexed avec ou sans bevacizumab avec radiothérapie cérébrale initiale versus “à progression” chez des patients ayant un carcinome bronchique non à petites cellules non épidermoïde avec métastases cérébrales asymptomatiques: un essai de phase 3 randomisé (Metal2) - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.102 
A. Vergnenègre 1, G. Robinet 2, H. Bérard 3, R. Lamy 4, L. Falchero 5, S. Vieillot 6, R. Schott 7, H. Lena 8, S. Chouabe 9, P. Thomas 10, R. Gervais 11, A. Madroszyk 12, M. Abdiche 13, A.M. Chiappa 14, L. Greillier 15, C. Decroisette 16, J.B. Auliac 17, C. Chouaid 18, I. Monnet 19,
1 UOTC, CHU, Hopital Dupuytren, Limoges, France 
2 Oncologie, CHU, Hôpital Morvan, Brest, France 
3 Pneumologie, Hôpital Sainte-Anne, Toulon, France 
4 Oncologie, CH Bretagne Sud, Lorient, France 
5 Pneumologie, Hôpital Nord Ouest, Villefranche Sur Saone, France 
6 Oncologie radiothérapie, Centre Catalan d’Oncologie, Perpignan, France 
7 Oncologie médicale, Centre Paul Strauss, Strasbourg, France 
8 Pneumologie, Hôpital Pontchaillou, Rennes, France 
9 Pneumologie, Hôpital Manchester, Charleville Mézières, France 
10 Pneumologie, CHI des Alpes du sud, Gap, France 
11 Oncologie, Centre Francois Baclesse, Caen, France 
12 Institut Paoli Calmettes, Marseille, France 
13 Département d’oncologie radiothérapie, Hôpital Robert Boulin, Libourne, France 
14 Pneumologie, CH de Cornouaille, Hôpital Laennec, Quimper, France 
15 Oncologie multidisciplinaire et Innovations Thérapeutiques, Hopital Nord, Marseille, France 
16 Pneumologie et oncologie thoracique, CH Annecy Genevois, Metz Tessy, France 
17 Pneumologie, CH François Quesnay, Mantes La Jolie, France 
18 Pneumologie, CH Intercommunal, Creteil, France 
19 service de pneumologie, Creteil, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Chez les patients ayant un carcinome bronchique non à petites cellules (CBNPC) avancé avec metastases cérébrales (MC), le rôle et le timing de la radiothérapie cérébrale (RC) ne sont pas clairement établis. Cette étude a pour but de déterminer si la RC effectuée initialement est supérieure à la RC faite uniquement lors de la progression cérébrale clinique ou radiologique chez les patients ayant un CBNPC no épidermoïde avec MC asymptomatiques.

Méthodes

Cet essai de phase 3 a randomisé (1:1) des patients ayant un CBNPC non-épidermoïde avec MC asymptomatiques entre RC (in toto ou stéréotaxique) initiale et RC “à progression”, associée avec une chimiothérapie (platine-pemetrexed et bevacizumab chez les patients éligibles en induction, puis pemetrexed avec ou sans bevacizumab en maintenance). L’objectif principal était la survie sans progression (SSP), les objectifs secondaires étaient la survie globale (SG), le taux de réponse objective (TRO) globale et cérébrale, la toxicité et la qualité de vie (NCT02162537).

Résultats

L’essai a été stoppé prématurément en raison d’une lenteur de recrutement; 95 patients ont été inclus et 91 randomisés de 01/2014 à 01/2018 dans 24 centres, 45 dans le bras RC initiale, 46 dans le bras RC “à progression” (âge: 60±8,3, hommes: 74%, PS 0/1: 51.7%/48.3%; adenocarcinome: 92.2%, metastases extra cérébrales: 57.8%), sans differences entre les 2 bras. Les patients dans le bras RC initiale ont reçu significativement plus de RC que ceux du bras RC “à progression” (87% versus 20%, p<0.001); la durée de la chimiotherapie était identique (4 mois) dans les 2 bras. Respectivement 42.2% et 43.5% des patients ont reçu un traitement de 2e ligne (principalement docetaxel), dans les bras RC initiale et RC “à progression”; il n’y a pas de difference en terme de SSP médiane (4.7 mois, 95% CI: 3.4–7.5 versus 4.8 mois, 95% CI 2.4–6.5), de réponse cérébrale et extra-cérébrale (TRO 27% versus 13%, p=0.064, et 30% versus 41%, p=0.245) et de médiane de SG (respectivement 8.5 mois 95% CI 5.6–11.1 versus 8.3 mois, 95% CI 4.5–11.5) entre les 2 bras. Il y a une tendance à une toxicité hématologique supérieure dans le bras RC “à progression” (neutropenia gr 3/4 13% versus 6%, p=0.045), et pas de difference entre les 2 bras pour les autres toxicités.

Conclusion

La différence significative de taux de RC reçue et l’absence de différence de survie entre les 2 bras suggèrent que la RC initiale n’est indispensable dans cette situation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 56 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs de risque postopératoire de la chirurgie thoracique d’exérèse pour cancer broncho-pulmonaire non à petites cellule dans l’époque RRAC
  • M. Prieto, E. Maiolino, E. Daffrè, E. Canny, L. Fournel, A. Bobbio, D. Damotte, M. Wislez, Y.L. Nguyen, M. Alifano
| Article suivant Article suivant
  • Interruption du traitement par ICI après 18 mois de contrôle tumoral chez des patients atteints de cancers bronchopulmonaires non à petites cellules (CBNPC) de stade avancé : INTEPI, une étude rétrospective multicentrique
  • G. Bilger, N. Girard, H. Doubre, M. Giaj Levra, E. Giroux Leprieur, F. Giraud, C. Decroisette, A. Livartowski, M.A. Massiani

Déjà abonné à cette revue ?