S'abonner

Aspergillome pulmonaire sur lésions de dilatation des bronches : à propos de 14 cas - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.118 
R. Essid 1, , I. Bouassida 1, M. Hadj Dahmane 1, H. Zribi 1, S. Zairi 1, Y. Houcine 2, M. Affes 3, A. Merghli 1
1 Service de chirurgie thoracique, hôpital Abderrahmen-Mami, Ariana, Tunisie 
2 Service d’anatomopathologie, hôpital Abderrahmen-Mami, Ariana, Tunisie 
3 Service de radiologie, hôpital Abderrahmen-Mami, Ariana, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’aspergillome pulmonaire est la première étiologie des mycoses respiratoires. Il s’agit d’une affection grave, due au développement d’une masse mycélienne du genre Aspergillus, dans une cavité préexistante le plus souvent d’origine tuberculeuse. Cependant, la greffe aspergillaire peut également survenir sur des lésions de dilatation des bronches (DDB). A travers ce travail, on vise à présenter les différents tableaux clinico-biologiques et radiologiques des aspergillomes sur DDB, et à décrire leur prise en charge chirurgicale.

Méthodes

Étude rétrospective entre janvier 1995 et décembre 2019, portant sur 14 patients opérés pour un aspergillome pulmonaire survenant sur des lésions de DDB dans le service de chirurgie thoracique et cardio-vasculaire de l’hôpital Abderrahman Mami de l’Ariana.

Résultats

Il s’agissait de 5 femmes et 9 hommes, avec un sexe ratio de 1.8. La moyenne d’âge était de 41.8 ans [16 et 80]. L’antécédent de tuberculose pulmonaire a été retrouvé chez 3 patients. Tous les patients étaient symptomatiques d’hémoptysie qui était de faible abondance dans 9 cas, et de grande abondance dans un cas. 10 patients présentaient une toux sèche et 7 patients présentaient une douleur thoracique. La fibroscopie bronchique était normale chez tous les patients. La sérologie aspergillaire a été faite chez 6 patients, revenant positive pour 5 d’entre eux. Le signe radiologique le plus fréquent était l’image en grelot présente chez 10 patients. La greffe aspergillaire était bilatérale chez un seul patient. La localisation était lobaire supérieure droite dans 7 cas, lobaire supérieure gauche dans 4 cas, lobaire inférieure droite dans un cas, et à cheval entre deux lobes dans deux cas. L’aspergillome était simple dans 12 cas et complexe dans 2 cas. La voie d’abord était une thoracotomie postérolatérale dans tous les cas. Les gestes effectués étaient une lobectomie dans 11 cas, une bilobectomie supérieure et moyenne dans un cas, une segmentectomie pour un cas et une pneumonectomie gauche pour un cas. Les suites opératoires étaient simples pour tous les patients. La durée moyenne du drainage était de 10jours et la durée d’hospitalisation de 12jours.

Conclusion

L’aspergillose pulmonaire est une maladie encore fréquente dans les pays d’endémie tuberculeuse. Cette mycose peut également se greffer sur des lésions de DDB. Le diagnostic doit être posé au stade précoce afin de prévenir les complications possibles, et en particulier l’hémoptysie qui peut être fatale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 64-65 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dyskinésie ciliaire primitive en Tunisie
  • I. Khalfallah, S. Belkhir, M. Tlili, M. Ferchichi, S. Louhaichi, B. Hamdi, M. Ben Bechir, N. Boubaker, J. Ammar, A. Hamzaoui
| Article suivant Article suivant
  • Les hémoptysies au cours des dilatations de bronches
  • S. Maddeh, A. Mokni, N. Abid, M. Loukil, H. Ghrairi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?