S'abonner

La bronchite plastique chez l’enfant - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.139 
M. Ferchichi , I. Khalfallah, N. Boubaker, S. Belkhir, M. Ben Bechir, S. Louhaichi, B. Hamdi, J. Ammar, A. Hamzaoui
 Hôpital Abderrahman Mami, Ariana, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La bronchite plastique (BP) est une pathologie rare, caractérisée par l’obstruction étendue de l’arbre bronchique par des moules épais, ramifiés, et fortement adhérents. Elle complique en générale les pathologies respiratoires chroniques ou cardiaques cyanogènes préexistantes.

Méthodes

Étude rétrospective menée sur 10 ans (2010–2020) à l’hôpital Abderrahman Mami sur tous les enfants (8) suivis pour bronchite plastique.

Résultats

L’âge moyen était de 9 ans (5–17 ans) avec un sex-ratio de 1,6. Les antécédents respiratoires trouvés étaient l’asthme (n=4), les dilatations des bronches (DDB) (n=1), masse médiastinale (n=1), pneumonie aiguë (n=1), bronchite virale (n=1). Le tableau clinique était fait de toux chronique productive (n=4), dyspnée (n=2), weezing (n=1), douleur thoracique (n=2) et fièvre prolongée (n=2). La radiographie thoracique avait montré une atélectasie gauche dans 7 cas et bilatérale dans un cas. Le scanner thoracique avait objectivé un collapsus lobaire inférieur (n=8), des DDB (n=1) et une masse médiastinale (n=1). La fibroscopie bronchique avait objectivé une obstruction totale de la lobaire inférieur gauche (n=1), de la pyramide basale gauche (n=3), de sa bronche postérieure (n=2) et ventrale (n=2) par une formation blanchâtre friable à l’aspiration dont la biopsie avec l’examen anatomopathologique avait objectivé un matériel fibrineux infiltré de polynucléaire neutrophiles et éosinophiles. La fibroscopie bronchique a été refaite chez 7 patients sous AG avec un lavage ayant retiré des moules bronchiques. Tous les enfants ont bénéficié d’une kinésithérapie bronchique de drainage, une corticothérapie inhalée et des mycolytiques. L’évolution clinique et radiologique à court terme était favorable après lavage bronchique. L’évolution à long terme a été marquée par la survenue de pneumopathie bactérienne résolutive après traitement antibiotique chez 3 patients et la récidive de la BP chez 3 enfants ayant nécessité d’autres lavages et l’instillation intra bronchique par fibroscopie d’activateur tissulaire de plasminogène dans un cas. Chez les 2 patients restants, aucun épisode similaire n’a été noté avec un recul moyen de 7 ans.

Conclusion

La bronchite plastique est mieux diagnostiquée grâce au développement des techniques d’endoscopie pédiatrique. Un traitement précoce local est indiqué pour prévenir les complications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 72 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Profil de sensibilisation aux pneumallergènes et trophoallergènes des patients adultes en consultation d’allergologie à Abidjan
  • K. Samake Epse Bagayoko, T. Daix Ahou, Z. Kone, C. Codo-Esse, A. Bakayoko, K.S. Domoua
| Article suivant Article suivant
  • Asthme à fonction respiratoire normale
  • A. Boussehra, N. Zaghba, H. Benjelloun, N. Yassina

Déjà abonné à cette revue ?