S'abonner

Relations dose-réponse pour l’efficacité topique et l’activité systémique, équivalence de dose et index thérapeutique relatif pour le furoate de fluticasone (FF), le propionate de fluticasone (FP) et le budésonide (BUD) chez les sujets asthmatiques - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.162 
P. Daley-Yates 1, N. Brealey 1, B. Kumar 2, S. Thomas 2, D. Austin 1, S. Shabbir 3, T. Harrison 4, D. Singh 5, N. Barnes 6, L. Iaz-Chachuat 7,
1 Pharmacologie clinique & médecine expérimentale, GlaxoSmithKline, Uxbridge, Royaume-Uni 
2 Biostatistiques et programmation, GlaxoSmithKline, Bangalore, Inde 
3 Centre de recherche de médicaments, GlaxoSmithKline, Stevenage, Royaume-Uni 
4 Unité de recherche respiratoire Nottingham, université de Nottingham, Nottingham, Royaume-Uni 
5 Unité d’évaluation des médicaments, université de Manchester, Manchester, Royaume-Uni 
6 Franchise Médicale Globale, GlaxoSmithKline, Brentford, Royaume-Uni 
7 GSK France, département médical respiratoire, Rueil-Malmaison, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

FF est un corticostéroïde inhalé (CSI) avec une affinité, une perméabilité tissulaire et une rétention pulmonaire plus grande que les autres CSI. Nous avons cherché à savoir si ces propriétés améliorent l’index thérapeutique (IT), défini comme le rapport entre l’efficacité topique et l’activité systémique.

Méthodes

Dans cette étude à doses croissantes, randomisée, à bloc incomplet, en cross-over sur 2 périodes (étude GSK 203162, NCT02991859), 54 sujets asthmatiques ont été randomisés pour une ou deux des quatre périodes de traitement. Chaque période comprenait 5 augmentations de dose (μg/j) d’une durée de 7jours : FF (25,100, 200, 400, 800), FP (50, 200, 500,1000, 2000), BUD (100, 400, 800,1600, 3200) ou un placebo, avec un wash-out ≥25jours entre les périodes. À la fin de chaque augmentation, le test PC 20 à l’AMP à 12h et le cortisol plasmatique sur 24heures ont été évalués (Fig. 1).

Résultats

Les valeurs d’ED 50μg/j (IC95 %) étaient : 49 (18, 129), 1081 (448, 2610) et 1467 (547, 3940) pour AMP PC 20 et 900 (698, 1102), 1986 (1575, 2397) et 1927 (1699, 2156) pour le cortisol plasmatique de 24h. Les valeurs d’IT (ED 50 24h cortisol/ED 50 AMP PC 20) étaient 18,6 ; 1,84 et 1,31 pour FF, PF et BUD respectivement. Pas d’EIG sous traitement reporté.

Conclusion

FF a démontré plus de protection contre l’hyperréactivité des voies aériennes avec moins d’activité systémique que PF ou BUD pour des dosages approuvés dans l’asthme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 82 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Efficacité et tolérance des biothérapies ciblant la voie de l’IL5 pour le traitement de l’asthme sévère dans une cohorte adulte monocentrique lilloise de vraie vie
  • E. Cuvillon
| Article suivant Article suivant
  • Effet du tezepelumab chez les patients ayant un asthme allergique : résultats de l’étude de phase IIb PATHWAY
  • J. Corren, G. Colice, K. Salapa, K. Bowen, J.P. Llanos-Ackert, G. Thabut

Déjà abonné à cette revue ?