S'abonner

Immunothérapie (durvalumab) néoadjuvante dans les cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) : Résultats préliminaires de l’étude multicentrique IFCT-1601 IONESCO - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.012 
M. Wislez 1, , J. Mazières 2, A. Lavolé 3, G. Zalcman 4, O. Carré 5, T. Egenod 6, R. Caliandro 7, R. Gervais 8, G. Jeannin 9, O. Molinier 10, M.A. Massiani 11, A. Langlais 12, F. Le Pimpec-Barthes 13, L. Brouchet 2, J. Assouad 3, B. Milleron 12, D. Damotte 1, M. Antoine 3, F. Morin 12, V. Westeel 14
1 AP–HP hôpital Cochin, Paris, France 
2 CHU, Toulouse, France 
3 AP–HP hôpital Tenon, Paris, France 
4 AP–HP hôpital Bichat, Paris, France 
5 Clinique de l’Europe, Amiens, France 
6 CHU, Limoges, France 
7 Institut mutualiste Montsouris, Paris, France 
8 CLCC, Caen, France 
9 CHU, Clermont-Ferrand, France 
10 CH, Le Mans, France 
11 Hôpital René Huguenin–Institut Curie, Saint-Cloud, France 
12 IFCT, Paris, France 
13 AP–HP hôpital Européen Georges-Pompidou, Paris, France 
14 CHU, Besançon, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le traitement pré-opératoire par inhibiteurs des points de contrôle immunitaire peut être bénéfique pour les CBNPC de stade précoce. IFCT-1601 IONESCO est un essai multicentrique évaluant la faisabilité du durvalumab néoadjuvant.

Méthodes

Les patients ayant un CBNPC résécable de stade IB>4cm-IIIA non N2 (TNM 8e édition) recevaient 3 cures de durvalumab 750mg (J1, 15, 29) avant la chirurgie. Le critère principal était le % de résection chirurgicale complète (R0); les critères d’évaluation secondaires étaient la tolérance, la survie globale (SG), la survie sans récidive (SSR), le temps entre la première perfusion et l’intervention chirurgicale, le taux de réponse (RECIST 1.1), le taux de réponse pathologique majeure (MPR).

Résultats

50 pts ont été inclus (04/2017 - 08/2019). 46 patients sont éligibles. 70 % hommes, âge médian, 61 ans; tous ECOG PS 0-1; 94 % (ex-)fumeurs; 25 adénocarcinomes, 21 épidermoïdes; stades IB/IIA/IIB/IIIA n=5/14/29/2. Parmi les 46 pts éligibles, 9 ont eu une pneumonectomie, 31 une lobectomie, 3 une bilobectomie et 3 une thoracotomie exploratrice (2 carcinoses pleurales; 1 envahissement de l’œsophage). L’étude a été interrompue en raison d’un excès de mortalité postopératoire à 90jours (4 décès, 9 % avec 1 décès brutal à domicile; 1 fistule trachéale, 1 complication chirurgicale et une détresse respiratoire aiguë). 3 des 4 pts décédés présentaient des comorbidités cardiovasculaires (3 hypertensions artérielles; 1 maladie artérielle périphérique; 1 cardiopathie ischémique), ou autres (1 BPCO grave; 1 diabète). 41 pts étaient R0 (90 %). Il n’y a pas eu d’EI de grade 3-5 liés au durvalumab. 4/46 pts présentaient une PR, 36 SD et 6 PD. Le temps médian entre la première perfusion et l’intervention chirurgicale était de 37jours (29–46). %SG à 12m [IC à 95 %]: 89,1 % [75,8–95,3]; %SSR à 12m [IC à 95 %]: 78,2 % [63,3–87,6]. Le taux de MPR était de 18,6 % avec 3 pts en réponse pathologique complète. Il existait une corrélation significative entre les taux de MPR et la réponse radiologique (p=0,028). Les pts avec MPR avaient une SSR significativement plus longue (SSR de 12m: % [IC 95 %] 100 % contre 77,1 % [59,5–87,9], p=0,045).

Conclusion

L’essai a été arrêté en raison d’une mortalité postopératoire excessive à 90jours. Les décès étaient dus à des complications postopératoires probablement liées à des comorbidités et non à une toxicité directe du durvalumab. Les taux de MPR étaient significativement corrélés à la réponse radiologique et à la SSR.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 9 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Efficacité et tolérance du lorlatinib en 2e ligne ou plus chez les patients, porteurs d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) avancé ALK+, traités dans le cadre d’une autorisation temporaire d’utilisation (ATU), étude IFCT-1803 LORLATU
  • S. Baldacci, B. Besse, V. Avrillon, B. Mennecier, P. Dubray-Longeras, J. Mazières, R. Descourt, M. Duruisseaux, X. Quantin, H. Doubre, I. Monnet, D. Moro-Sibilot, S. Schneider, S. Cousin, P. Merle, J. Otto, A. Langlais, F. Morin, V. Westeel, N. Girard
| Article suivant Article suivant
  • Un essai international randomisé, comparant la radiothérapie conformationnelle postopératoire (RPO) à l’absence de RPO, chez des patients atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) complètement réséqué et avec envahissement ganglionnaire médiastinal N2. Première analyse de l’essai Lung ART (IFCT-0503, UK NCRI, SAKK)
  • C. Le Péchoux, N. Pourel, F. Barlési, C. Faivre-Finn, D. Lerouge, G. Zalcman, D. Antoni, B. Lamezec, U. Nestle, P. Boisselier, E. Dansin, A. Paumier, K. Peignaux, F. Thillays, J. Madeleine, E. Pichon, A. Larrouy, O. Riesterer, A. Lavolé, A. Bardet

Déjà abonné à cette revue ?