S'abonner

Bronchopneumopathie chronique obstructive et diabète dans le service de pneumologie du CHU de Brazzaville - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.193 
R.G. Bopaka 1, , E.L.P. Bemba 2, F.H. Okemba Okombi 3, P.P. Koumeka 4, K.B. Ossale Abacka 4, M. Illoye Ayet 4
1 CHU, service de pneumologie, Brazzaville, Congo 
2 Faculté des sciences de la Santé, université Marien N. Gouabi, service de pneumologie du CHU, Brazzaville, Congo 
3 Faculté des sciences de la Santé, université Marien N Gouabi, service de pneumologie du CHU, Programme National de Lutte contre la Tuberculose (PNLT), Brazzaville, Congo 
4 Service de pneumologie du CHU, Brazzaville, Congo 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), est une maladie systémique qui comporte le degré d’obstruction bronchique, le niveau actuel des symptômes, la fréquence des exacerbations et la présence de comorbidité [1]. La recherche du diabète est systématique chez tout patient BPCO. Le but de cette étude est de déterminer la prévalence du diabète chez tout patient hospitalisé pour BPCO.

Méthodes

Il s’agit d’une étude descriptive, rétrospective allons de 1er janvier 2017 au 31 décembre 2019, portant sur les dossiers médicaux des patients hospitalisés dans le service de pneumologie du CHU de Brazzaville. La classification Gold de décembre 2011 a été utilisée pour la classification des patients BPCO [2].

Résultats

Nous avons colligé 62 patients hospitalisés pour exacerbation de BPCO. Le diabète a été découvert chez 16 patients soit 25 %. La moyenne d’âge était de 60 ans avec des extrêmes de 52 et 93 ans, tous de sexe masculin. Le tabagisme a été retrouvé chez tous les patients. Les patients ont été classés en catégories D dans 14 cas et C dans deux cas. Outre le traitement du diabète après une concertation avec les endocrinologues, tous les patients ont été mis sous bronchodilatateurs de longue durée d’action, sans oublier l’aide aux sevrages tabagiques. Nous déplorons quatre cas de décès (6 %).

Conclusion

Au regard de cette étude, le diabète ne doit pas être méconnu dans la prise en charge de BPCO car il fait partie des causes de morbi-mortalité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 95 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Caractéristique des bronchectasies dans la bronchopneumopathie chronique obstructive
  • A. Chennoufi, H. Rouis, C. Moussa, W. Gheribi, A. Ezzaouia, N. Akrimi, I. Khouaja, A. Khattab, I. Zendah, H. Ghedira
| Article suivant Article suivant
  • Impact de l’anémie sur la fonction respiratoire des malades BPCO
  • A. Saidani, H. Kamoun, A. Slim, Y. Hdidene, H. Ben Abdelghaffar, D. Greb, I. Akrout, H. Hassene, H. Smadhi, L. Fkih, M.L. Megdiche

Déjà abonné à cette revue ?