S'abonner

Évaluation de la continuité des soins au sein d’un organisme de soins de santé à intégration verticale avant et après des exacerbations liées à la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.204 
R.A. Mularski 1, B. Wu 2, M.J. Fuoco 1, C. Moretz 3, M.A. Mcburnie 1, R. Stanford 3, P. Crawford 1, D. Gratie 3, B. Salas 1, L. Sail 4,
1 Kaiser Permanente Northwest Center for Health Research, Portland, OR, États-Unis 
2 GlaxoSmithKline, Research Triangle Park, Caroline du Nord, États-Unis 
3 GlaxoSmithKline, Research Triangle Park, NC, États-Unis 
4 Département Médical, GlaxoSmithKline, Rueil-Malmaison, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’évaluation des soins de patients BPCO avant/après exacerbation aiguë de BPCO (EABPCO) dans un réseau de prestation intégré pourrait fournir des informations améliorant la qualité du système. Cette étude décrit les caractéristiques cliniques, consommation de médicaments de BPCO et consultations médicales ambulatoires de patients BPCO 90j avant/après une EABPCO.

Méthodes

Analyse rétrospective utilisant des dossiers de santé électroniques, demandes de remboursement et données de délivrance en pharmacie pour les patients du Kaiser Permanente Northwest Health System. Patients avec ≥ 1 EABPCO entre 01/01/2015–31/12/2017 identifiés dont la plus récente considérée comme Date Index (DI). EABPCO définie comme hospitalisation avec diagnostic I re de BPCO ou d’insuffisance respiratoire avec diagnostic II re de BPCO ou visite ambulatoire (service des urgences, cabinet ou soins d’urgence) avec diagnostic I re de BPCO et délivrance d’antibiotiques et/ou corticostéroïdes oraux (CSO) ±5 j de la visite. Patients ≥ 40 ans à la DI ; ≥ 2 consultations espacées d’au moins 12 mois ou ≥ 1 hospitalisation avec diagnostic I re ou II re de BPCO, bronchite chronique ou emphysème avant DI ; inscription continue pendant 12 mois pre-index utilisant les normes d’intervalle d’assurance Kaiser (au moins 10 sur 12 mois) et inscription continue ±90 j par rapport à la DI. TRTs de fond inhalés de BPCO, TRTs de secours, utilisation de CSO et visites ambulatoires évalués 90 j avant/après DI.

Résultats

Au total, 2829 patients inclus (âge moyen : 69 ; 52,9 % de femmes) avec une EABPCO (7 % sévère ; 93 % modérée) dont 26 % souffrant d’asthme concomitant, 27,3 % étant fumeurs actifs et 64,5 % d’anciens fumeurs, 77,9 % avec ATCD de vaccin antipneumococcique et 72,2 % ayant reçu le vaccin antigrippal dans la dernière année. À 90j, 39,4 % des patients pre-EABPCO sans TRT de fond inhalé vs 31,3 % pendant les 90j post-EABPCO (Tableau 1). Utilisation de la triple thérapie CSI/LABA+LAMA augmentée de 20,1 % à 25,9 % tandis que les visites ambulatoires de BPCO ont quadruplé pour les soins I re et plus que doublé pour les visites de pneumologues dans la période post-EABPCO.

Conclusion

Dans un organisme de soins à intégration verticale, la plus grande différence dans la gestion de la pharmacothérapie était l’utilisation accrue de la triple thérapie après EABPCO avec augmentation concomitante des visites ambulatoires de BPCO. Malgré une EABPCO, encore 1/3 des patients n’étaient pas sous TRT de fond indiquant alors une opportunité d’amélioration dans la gestion de la pharmacothérapie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 99-100 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Détection précoce de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) dans le secteur bâtiments et travaux publics (BTP) de la région de Sidi Bel-Abbès
  • C. Kandouci, F. Meflah, F. Baraka, B.A. Kandouci, O. Ghomari
| Article suivant Article suivant
  • Le bénéfice sur les exacerbations selon le taux d’éosinophiles sanguins avec l’inhalateur doseur (ID) budésonide/glycopyrronium/formotérol (BGF) à deux niveaux de dose de CSI dans l’étude ETHOS : une analyse en sous-groupe
  • R. Klaus, M. Fernando, F. Gary, W. Chen, S. Dave, W. Jadwiga, T. Roopa, S.R. Earl, B. Shaila, M. Julie, D. Patrick, A. Magnus, R. Colin, D. Paul

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?