S'abonner

Acceptation à long terme du traitement par pression positive continue - 30/04/08

Doi : RMR-12-2005-22-6-0761-8425-101019-200530095 

A. Bizieux-Thaminy [1],

F. Gagnadoux [1],

C. Binquet [2],

N. Meslier [1],

C. Person [1],

JL. Racineux [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Peu de données sont disponibles sur l'acceptation du traitement par pression positive continue (PPC) au-delà de quelques années.

Méthodes

La probabilité de poursuite à long terme de la PPC a été évaluée rétrospectivement selon une technique d'analyse de survie chez 137 patients appareillés entre 1985 et 1993 au CHU d'Angers.

Résultats

La durée moyenne de suivi était de 9,2 ± 4,7 ans, au cours desquels 30 patients sont décédés, 5 ont été perdus de vue et 30 ont été désappareillés. Chez les patients qui poursuivaient le traitement, la médiane d'utilisation journalière de la PPC était de 7,5 heures. La probabilité de poursuite du traitement était de 82 % à 5 ans, 77 % à 10 ans et 61 % à 15 ans. La sévérité du SAOS constituait un facteur prédictif indépendant d'acceptation à long terme de la PPC avec un taux d'acceptation à 10 ans de 82 % en cas d'index d'apnées-hypopnées (IAH) ≥ 30 contre 58 % en cas d'IAH ≪ 30.

Conclusion

La PPC est un traitement généralement accepté au long cours en particulier chez les patients porteurs de SAOS sévères avec une probabilité de poursuivre le traitement de plus de 80 % à 10 ans et une observance journalière très satisfaisante.

Abstract

Long term use of nCPAP therapy in sleep apnoea patients

Introduction

Although obstructive sleep apnoea syndrome (OSAS) is usually a lifelong condition, little is known about compliance with nasal continuous positive airway pressure (nCPAP) over longer periods of follow up.

Methods

Long term acceptance of nCPAP was evaluated retrospectively using a survival analysis in 137 consecutive patients who started nCPAP therapy for OSAS between 1985 and 1993.

Results

During a mean follow-up of 9.2 ± 4.7 years, 30 patients died, 5 were lost of follow-up and 30 patients stopped their treatment most of them during the first 5 years. In compliant patients, the median value of daily nCPAP use was 7.5 hours. Kaplan Meier analysis showed that 82 % of patients were still using nCPAP at 5 years, 77 % at 10 years and 61 % at 15 years. Multivariate analysis showed that OSAS severity was an independent predictor of long-term nCPAP use. The rate of nCPAP acceptance at 10 years was 82 % in patients with an apnoea-hypopnoea index (AHI) ≥ 30 compared to 58% in patients with AHI ≪ 30.

Conclusion

nCPAP is a suitable long-term therapy for OSAS, particularly in patients with more severe disease, with more than 80 % of patients continuing to be compliant with treatment at 10 years.


Mots clés : Syndrome d'apnées obstructives du sommeil , Traitement , Pression positive continue , Observance , Acceptation à long terme

Keywords: Sleep apnoea-hypopnoea syndrome , Continuous positive airway pressure , Treatment , Long-term compliance


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 6

P. 951-957 - décembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comportement à l'exercice des patients atteints de protéinose alvéolaire
  • N. Bautin, C. Fournier, E. Marie, S. Robin, R. Neviere, B. Wallaert
| Article suivant Article suivant
  • Test à la métacholine chez le jeune enfant : Mesure de la résistance par interruption
  • N. Beydon, R. Matran, B. Wuyam, F. Amsallem, M. Boule, C. Alberti, A. Denjean, C. Gaultier

Déjà abonné à cette revue ?

;