S'abonner

La dermatite atopique aggrave l’inflammation allergique dans la bronchiolite aiguë virale - 05/12/08

Doi : RMR-11-2008-25-9-0761-8425-101019-200810844 

D. Marchand [1],

N. Tayara [1],

M.-L. Choukroun [2],

A. Sarrat [3],

H. Guenard [2],

J.-L. Demarquez [1],

J.-M. Tunon de Lara [4],

M. Fayon [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction La fraction expirée de monoxyde d’azote (FeNO), marqueur non invasif de l’inflammation éosinophilique des voies aériennes, a une bonne valeur prédictive pour diagnostiquer un asthme allergique. Le but de notre étude était de comparer la FeNO au décours d’une bronchiolite aiguë (BA) chez les nourrissons âgés < 2 ans sans antécédents de dermatite atopique (DA) vs ceux atteints d’une DA, ou en présence d’un DA mais sans antécédents de BA.

Méthodes Nous avons inclus 42 enfants (âge moyen ± ET : 12,3 ± 5,2 mois [extrêmes 5,0-23,5] ; sex-ratio M : F = 1,3 : 1), > 8 semaines après une BA. Le phénotype atopique était déterminé cliniquement et à partir de la réponse sérique IgE-médiée aux allergènes. La FeNO était mesurée par chimiluminescence après la collecte de l’air expiré dans un ballon pendant la respiration calme.

Résultats Il existait une différence significative entre le groupe BA/DA (23,4 ± 14,3 ppb, n = 15) vs le groupe BA sans DA (13,5 ± 10, 1 ppb, n = 13) ou DA sans BA (11,0 ± 8,3 ppb, n = 14). L’allaitement maternel pendant > 2 mois était associé à une diminution de moitié de la FeNO.

Conclusion Les nourrissons atopiques atteints de DA produisent plus de NO au décours d’une BA, par rapport aux enfants non atopiques, ou atopiques sans antécédents de BA. L’allaitement maternel abaisse la FeNO.

Abstract

Atopic dermatitis aggrevates the allergic airways inflammation in acute viral bronchiolitis

Introduction Exhaled nitric oxide (FeNO) is a putative non-invasive marker of eosinophilic airway inflammation with a good predictive value for allergic asthma in preschool children. The aim of the present study was to compare FeNO after acute viral bronchiolitis (AVB) in children aged less than 2 years without atopic dermatitis (AD) vs those with atopic dermatitis, as well as children with AD without any history of AVB.

Methods Forty-two children (mean age ± SD: 12.3 ± 5.2 months; range 5.0-23.5; sex-ratio M: F=1.3: 1) were included in this prospective study, > 8 wks after an episode of AVB. The patients’ atopic status was assessed both by clinical phenotype and IgE- mediated response to inhaled and/or food allergens. FeNO (ppb) was measured off-line by the chemoluminescence method on samples obtained from gas collected in a balloon during tidal breathing.

Results There was a significant difference between the AVB/AD (23.4 ± 14.3 ppb, n=15) vs the AVB without AD group (13.5 ± 10. 1 ppb, n=13) or the AD without AVB group (11.0 ± 8.3 ppb, n=14). Maternal feeding for more than 2 months decreased FeNO by 50%.

Conclusion Atopic children below 2 years with AD produce more NO after AVB than non-atopic children or atopic children without any history of AVB. Maternal feeding decreases FeNO.


Mots clés : Nourrisson , Inflammation , Azote monoxyde , Bronchiolite , Eczéma , Lait maternel

Keywords: Infant , Inflammation , Nitric oxide , Bronchiolitis , Eczema , Maternal feeding


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 9

P. 1087-1093 - novembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Des niveaux de preuve aux recommandations. Rapport de la Société de Pneumologie de Langue Française
  • S. Marchand-Adam, G. Thabut, J. Cadranel, P. Bonniaud, A. Didier, N. Roche, M. Bonay, É. Lemarié,
| Article suivant Article suivant
  • Conséquences économiques de l’erlotinib dans le traitement des cancers bronchopulmonaires non à petites cellules
  • C. Chouaid, A. Moser, C. Coudray-Omnès, A. Vergnenègre