S'abonner

Les protocoles de dépistage du cancer bronchique : limites et conséquences - 19/04/10

Doi : 10.1016/j.rmr.2009.11.012 
C. Clément-Duchêne a, , F. Guillemin b, C. Paris c, D. Régent d, Y. Martinet a
a Service de pneumologie, hôpital de Brabois, CHU de Nancy, allée du Morvann, 54511 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
b Inserm CIC-EC, épidémiologie et évaluation cliniques, CHU de Nancy, 54511 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
c Service d’expertise et maladies professionnelles, CHU de Nancy, 54511 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
d Service de radiologie, CHU de Nancy, 54511 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le cancer bronchique est un problème actuel de santé publique, car son incidence ne cesse d’augmenter, surtout chez les femmes, et son pronostic reste sombre avec une survie à cinq ans inférieure à 15 % tous stades confondus. Devant cette évolution, des programmes et des études sur le dépistage du cancer bronchique ont vu le jour depuis les années 1970. Le dépistage par radiographie thoracique et analyse des expectorations n’a pas permis à ce jour de gain en termes de mortalité. Le dépistage par scanner thoracique ne montre lui aussi pour l’instant aucun gain de mortalité, mais est beaucoup plus efficace dans le taux de détection du cancer bronchique, en particulier des stades précoces. La fibroscopie en auto-fluorescence est un examen efficace dans le dépistage des lésions précancéreuses. Les études génétiques et la recherche des cellules tumorales circulantes sont en développement. Tous ces examens sont toutefois porteurs d’angoisse, d’inquiétude pour les personnes soumises au dépistage. Peu d’études ont pour objet les conséquences du dépistage sur la qualité de vie de ces personnes. Cette revue de la littérature analyse les résultats des différentes techniques de dépistage, puis l’impact sur la qualité de vie et les effets secondaires de ces examens.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Lung cancer is the leading cause of cancer mortality in the world. Its incidence is still rising, especially in women, and its prognosis is poor with a 5-year survival of 15%. Since 1970, several studies on lung cancer screening have been conducted using different investigations. Screening by chest X-ray and sputum cytology does not lead to improved survival in lung cancer. Screening by CT scan has the same outcome but the detection of lung cancer, especially in its early stages, is better than with chest X-ray and sputum cytology. Fluorescence endoscopy is a valuable examination for the detection of pre-invasive bronchial lesions. Genetic studies and identification of circulating tumour cells are being developed. All these examinations are very stressful for the patients. Only few trials have studied the consequences of lung cancer screening on the quality of life. In this review, we analyze the various screening strategies, their impact on quality of life and health and their adverse effects.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dépistage, Cancer bronchique, Scanner thoracique, Fibroscopie bronchique, Qualité de vie

Keywords : Screening, Lung cancer, CT scan, Bronchoscopy, Quality of life


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 4

P. 314-328 - avril 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Activité physique et réentraînement à l’effort du patient atteint de mucoviscidose
  • C. Karila, S. Ravilly, R. Gauthier, C. Tardif, H. Neveu, J. Maire, S. Ramel, C. Cracowski, P. Legallais, H. Foure, A.-M. Halm, J. Saugier, G. Bordas, N. Loire, M. Kirszenbaum, J. Dassonville, L. Mely, B. Wuyam, P. Giovannetti, H. Ouksel, M. Ellaffi, A. Denjean
| Article suivant Article suivant
  • L’ « Overlap Syndrome » : association de bronchopneumopathie chronique obstructive et de syndrome d’apnées obstructives du sommeil
  • E. Weitzenblum, A. Chaouat, R. Kessler, M. Canuet, S. Hirschi

Déjà abonné à cette revue ?

;