S'abonner

L’ « Overlap Syndrome » : association de bronchopneumopathie chronique obstructive et de syndrome d’apnées obstructives du sommeil - 19/04/10

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.03.002 
E. Weitzenblum a, , A. Chaouat b, R. Kessler a, M. Canuet a, S. Hirschi a
a Service de pneumologie, nouvel hôpital civil, CHU de Strasbourg, 1, place de l’Hôpital, 67091 Strasbourg cedex, France 
b Service des maladies respiratoires et réanimation respiratoire, hôpital de Brabois, CHU de Nancy, 54511 Vandoeuvre-les-Nancy cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et le syndrome d’apnées – hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) sont tous les deux des affections fréquentes concernant environ 10 et 5 % respectivement de la population adulte de plus de 40 ans. La coexistence de BPCO et de SAHOS, qui est appelée overlap syndrome, est donc susceptible de survenir dans 0,5 à 1 % de cette population. Deux études épidémiologiques récentes ont montré que la prévalence d’un SAHOS n’est pas plus élevée dans la BPCO que dans la population générale, et que la coexistence des deux affections est due au hasard et non pas à un lien physiopathologique potentiel entre BPCO et SAHOS. Les patients overlap ont un risque de désaturation nocturne en O2 plus important que les patients BPCO présentant le même degré d’obstruction bronchique. Ils ont un risque accru de développer une insuffisance respiratoire hypercapnique diurne et une hypertension pulmonaire quand on les compare aux patients avec SAHOS isolé et aux patients avec BPCO « habituelle ». Chez les patients overlap, l’hypoxémie, l’hypercapnie et l’hypertension pulmonaire peuvent être présentes en cas d’obstruction bronchique discrète à modérée, ce qui est différent de la BPCO « habituelle ». Le traitement de l’overlap syndrome est représenté par la pression positive continue par voie nasale ou par la ventilation nocturne non invasive (VNI), avec ou sans supplémentation en oxygène au cours du sommeil. Les patients qui sont franchement hypoxémiques le jour de façon permanente (PaO2<55–60mmHg) doivent recevoir une oxygénothérapie conventionnelle en plus de la ventilation nocturne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Chronic obstructive pulmonary disease (COPD) and the obstructive sleep apnoea-hypopnoea syndrome (OSAHS) are both common diseases affecting respectively 10 and 5% of the adult population over 40 years of age. Their coexistence, which is denominated “Overlap Syndrome”, can be expected to occur in about 0.5% of this population. Two recent epidemiologic studies have shown that the prevalence of OSAHS is not higher in COPD than in the general population, and that the coexistence of the two conditions is due to chance and not through a pathophysiological linkage. Patients with “overlap” have a higher risk of sleep-related O2 desaturation than do patients with COPD alone and the same degree of bronchial obstruction. They have an increased risk of developing hypercapnic respiratory failure and pulmonary hypertension when compared with patients with OSAHS alone and with patients with “usual” COPD. In patients with overlap, hypoxaemia, hypercapnia, and pulmonary hypertension can be observed in the presence of mild to moderate bronchial obstruction, which is different from “usual” COPD. Treatment of the overlap syndrome consists of nasal continuous positive airway pressure or nocturnal non-invasive ventilation (NIV), with or without nocturnal O2. Patients who are markedly hypoxaemic during the daytime (PaO2<55–60mmHg) should be given conventional long-term O2 therapy in addition to nocturnal ventilation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Bronchopneumopathie chronique obstructive, Syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil, Overlap syndrome, Pression positive continue par voie nasale, Ventilation non invasive

Keywords : Chronic obstructive pulmonary disease, Obstructive sleep apnoea-hypopnoea syndrome, Overlap syndrome, Noninvasive ventilation, Nasal continuous positive airway pressure


Plan


© 2010  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 4

P. 329-340 - avril 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les protocoles de dépistage du cancer bronchique : limites et conséquences
  • C. Clément-Duchêne, F. Guillemin, C. Paris, D. Régent, Y. Martinet
| Article suivant Article suivant
  • Les complications respiratoires secondaires à la gastroplastie par anneau modulable
  • A. Kreuwen, B. Gentil-Le Pecq
;