S'abonner

L’oxygénothérapie par concentrateur portable à valve à la demande : étude randomisée et contrôlée de son efficacité clinique chez des patients BPCO - 24/11/10

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.09.010 
A. Couillard a, , D. Foret a, P. Barel b, D. Bajon c, A. Didier d, B. Melloni a, P. Sauder a, J.-F. Muir a, D. Veale a, e
a Fédération ANTADIR, 66, boulevard Saint-Michel, 75006 Paris, France 
b Service de pneumologie, centre hospitalier général, 22, boulevard du Général-Sibille, 81013 Albi cedex 9, France 
c Centre de réhabilitation cardiorespiratoire, clinique de Saint-Orens, 12, avenue de Revel, 31650 Saint-Orens de Gameville, France 
d Service de pneumologie et allergologie, hôpital Larrey, 24, chemin de Pouvourville, TSA 30030, 31059 Toulouse cedex, France 
e Centre médical de pneumologie Henri-Bazire, 38134 Saint-Julien de Ratz, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Un doute subsiste sur l’efficacité clinique des concentrateurs portables d’oxygène à valve à la demande (CPVD) et leur appréciation par les patients.

Objectifs

Comparer l’efficacité et l’appréciation d’une oxygénothérapie par CPVD et par oxygène liquide à débit continu (O2Liq).

Méthodes

Dix-neuf patients BPCO ont testé par ordre randomisé le CPVD et O2Liq au repos et lors d’un test de marche de six minutes (TDM6). Pour chaque dispositif, ils appréciaient par échelles visuelles analogiques la maniabilité/portabilité, le bruit et la gêne à l’arrivée nasale de l’O2.

Résultats

La distance au TDM6 était de 315±120m avec CPVD et 325±114m avec O2Liq (p>0,05). La dyspnée et la désaturation induites par le TDM6 étaient identiques dans les deux conditions (p>0,05). Le temps passé au cours du TDM6 avec une SaO2<90 % était de 289±69s avec CPVD et 242±130s avec O2Liq (p=0,08). Le CPVD était plus bruyant que O2Liq (p<0,05), sans différence sur la maniabilité/portabilité et la gêne nasale entre les dispositifs.

Conclusion

Le modèle de CPVD que nous avons testé semble avoir une efficacité clinique identique à celle par O2Liq. Toutefois, la prescription de ce type de dispositif doit être personnalisée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

There is doubt concerning the clinical effectiveness of portable oxygen concentrators with a control valve (PCDV) and their appreciation by patients.

Objectives. To compare the effectiveness and appreciation of oxygen therapy by PCDV and liquid oxygen by continuous f low (O2Liq).

Methods

Nineteen patients with COPD were randomised to receive PCDV or O2Liq at rest and during a 6minute walk test (6MWT). For each mechanism they assessed, by visual analogue scales, the convenience and portability, the noise, and the discomfort of the nasal oxygen delivery.

Results

The 6MW distance was 315±120m with PCDV and 325±114m with O2Liq (P>0.05). Dyspnoea and the desaturation induced by the 6MWT were identical with both systems (P>0.05). The time spent with a SaO2<90 % was 289±69s with PCDV and 242±130s with O2Liq (P=0.08). PCDV was noisier than O2Liq (P<0.05); there was no difference in convenience and portability or in nasal discomfort.

Conclusion

The PCDV model that we tested was equally effective to O2Liq. However, the prescription of this type of system is a matter of personal choice.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : BPCO, Concentrateur portable, Oxygénothérapie, Test de marche

Keywords : COPD, Portable concentrator, Long-term oxygen therapy, Walking test


Plan


© 2010  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 9

P. 1030-1038 - novembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise en route d’une ventilation non invasive : pratiques actuelles et évolutions attendues. Enquêtes du groupe de travail CasaVNI
  • D. Veale, J. Gonzalez-bermejo, J.-C. Borel, Z. Rida, S. Pontier, J.-F. Muir, P. Leger, C. Rabec, pour le groupe CasaVNI
| Article suivant Article suivant
  • Phénotype des patients asthmatiques selon le score dérivé de l’Asthma Control Test®
  • P. Godard, I. Boucot, C. Pribil, D. Huas

Déjà abonné à cette revue ?

;