S'abonner

Syndrome de Boerhaave et tuberculose pleurale - 31/01/11

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.05.017 
A. Achir a, , Y. Ouadnouni a, M. Bouchikh a, Y. Msougar a, M. Smahi a, H. Fenane a, M. Maidi a, F. Ouchane a, H.O. El Malki b, A. Benosman a
a Service de chirurgie thoracique, université Mohammed V, faculté de médecine et pharmacie, CHU Ibn Sina, Rabat, Maroc 
b Clinique chirurgicale A de l’hôpital Ibn Sina, Rabat, Maroc 

Auteur correspondant. Imm Melilia, no 3, îlot 8 bis, résidence Essabah, CYM, Rabat, Maroc.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le syndrome de Boerhaave est une affection rare qui correspond à une rupture spontanée de l’œsophage. Le diagnostic en est difficile. Le pronostic dépend essentiellement de la précocité du diagnostic et du traitement.

Observation

Nous rapportons un cas de rupture spontanée de l’œsophage de diagnostic tardif chez une patiente âgée de 70ans. Le traitement initial était basé sur une biantibiothérapie et une jujénostomie d’alimentation. La chirurgie ultérieure a permis de faire une suture directe de l’œsophage trois mois après avec succès. Une biopsie pleurale de routine faite en peropératoire révélera une tuberculose pleurale d’où l’instauration d’un traitement antibacillaire pendant six mois. L’évolution était favorable après 16mois de suivi.

Conclusion

Le syndrome de Boerhaave est une pathologie rare dont le diagnostic reste difficile. Le pronostic est essentiellement lié à la rapidité du diagnostic. Le traitement est toujours chirurgical encadré par une prise en charge médicale appropriée (réanimation, antibiothérapie). La recherche d’une pathologie associée doit être systématique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Boerhaave’s syndrome is a rare condition involving spontaneous rupture of the oesophagus. The diagnosis is difficult and the prognosis depends on early diagnosis and treatment.

Case report

We report a case of spontaneous rupture of the oesophagus in a 70-year-old woman where the diagnosis was delayed. Initial treatment comprised dual antibiotic therapy and feeding via a jejunostomy. Three months later, direct suture of the oesophagus was performed successfully. A routine pleural biopsy performed during the surgery revealed pleural tuberculosis. Antituberculous treatment was given for 6months with good progress after 16months follow up.

Conclusion

Boerhaave’s syndrome is a rare condition, the diagnosis of which remains difficult. The prognosis is related essentially to the speed of diagnosis. The treatment is always surgical within the framework of appropriate medical management (intensive care, antibiotic therapy). There should be a systematic search for associated pathology.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Le syndrome de Boerhaave, Rupture spontanée de l’œsophage, Plèvre, Tuberculose pleurale, Pneumomédiastin

Keywords : Boerhaave’s syndrome, Spontaneous rupture of the oesophagus, Pleura, Pleural tuberculosis, Pneumomediastinum


Plan


© 2011  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 1

P. 75-79 - janvier 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Métastase musculaire révélatrice d’un adénocarcinome bronchique
  • W. Ketata, W. Feki, S. Msaad, I. Yangui, A. Ayoub
| Article suivant Article suivant
  • Métastases pleurales des cancers bronchiques : une guérison est-elle possible ?
  • P. Tomasini, F. Barlesi

Déjà abonné à cette revue ?

;