S'abonner

Métastases pleurales des cancers bronchiques : une guérison est-elle possible ? - 31/01/11

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.05.013 
P. Tomasini, F. Barlesi
Service d’oncologie multidisciplinaire et innovations thérapeutiques, pôle cardiovasculaire et thoracique, hôpital Nord, Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, université de la Méditerranée, chemin des Bourrely, 13915 Marseille cedex 20, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La classification TNM 2009 des cancers bronchiques a reclassé les atteintes pleurales secondaires du stade IIIB (T4) au stade IV (M+). Néanmoins, la TNM 2009 distingue dorénavant les atteintes pleurales (M1a) des métastases viscérales à distance (M1b), les patients de stade M1a ayant un meilleur pronostic que les patients M1b.

Observations

Les cas de deux patients atteints de cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) avec métastases pleurales histologiquement prouvées ayant une survie sans progression prolongée (50 et 34 mois) sont rapportés.

Conclusions

Les patients ayant des métastases pleurales de CBNPC ont un meilleur pronostic que les autres patients de stade IV, peut-être parce que certains d’entre eux ont une survie très prolongée. Cette survie prolongée est probablement en rapport avec des caractéristiques biologiques spécifiques de certaines atteintes pleurales dont l’individualisation pourrait permettre à ces patients, considérés comme incurables, de bénéficier d’une stratégie thérapeutique plus agressive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The 2009 TNM classification of lung cancer reclassified patients with pleural invasion from stage IIIB (T4) to stage IV (M+). However, the 2009 TNM separates patients with pleural metastases (M1a) from patients with others visceral metastases (M1b), the patients with stage M1a having the better prognosis.

Case reports

Two cases are reported of patients with non-small cell lung cancer (NSCLC) metastatic to the pleura, having a long disease free survival (50 and 34 months).

Conclusions

Patients with pleural metastases from NSCLC seem to have a better prognosis than other patients with stage IV disease, maybe because of a subgroup of patients with long survival. This long survival is probably related to specific biological characteristics of certain pleural disorders that need to be identified. This would allow a more aggressive treatment of this subgroup of patients regarded today as incurable.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer bronchique, Métastase pleurale

Keywords : Lung cancer, Pleural metastasis


Plan


© 2010  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 1

P. 80-83 - janvier 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syndrome de Boerhaave et tuberculose pleurale
  • A. Achir, Y. Ouadnouni, M. Bouchikh, Y. Msougar, M. Smahi, H. Fenane, M. Maidi, F. Ouchane, H.O. El Malki, A. Benosman
| Article suivant Article suivant
  • Liposarcome myxoïde primitif du médiastin
  • J.-M. Perotin, G. Deslee, D. Perdu, V. Cahn, P. Validire, S. Rubin, P. Magdeleinat, O. Toubas, F. Lebargy

Déjà abonné à cette revue ?

;