S'abonner

Caractéristiques fonctionnelles associées au contrôle antérieur chez l’enfant asthmatique - 26/11/11

Doi : 10.1016/j.rmr.2011.09.005 
B. Mahut a, b, c, P. Bokov c, d, C. Delclaux b, , c, d, e
a Cabinet La-Berma, 4, avenue de la Providence, 92160 Antony, France 
b Service de physiologie, clinique de la Dyspnée, hôpital européen Georges-Pompidou, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
c Mosquito respiratory research group, 75015 Paris, France 
d Faculté de médecine, université Paris-Descartes, Sorbonne Paris Cité, 75006 Paris, France 
e CIC 9201 plurithématique, hôpital européen Georges-Pompidou, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Analyser chez l’enfant asthmatique DEM50 % (voies centrales), VR/CPT (distalité), réversibilité du VEMS (tonus, REVVEMS) et FENO (inflammation) en fonction du contrôle clinique, l’hypothèse étant que symptômes mineurs et exacerbation sévère survenus au cours des trois mois antérieurs pourraient s’associer à des caractéristiques fonctionnelles différentes.

Patients et méthodes

Étude rétrospective extrahospitalière, avec inclusion des enfants ayant eu une étude fonctionnelle complète (sans et avec bronchodilatateur) en période de stabilité clinique sans prise de traitement le jour de l’examen.

Résultats

Deux cents quarante-cinq enfants (11,4±2,4ans) sont inclus : 114 (46 %) ont été asymptomatiques, 87 (36 %) ont eu des symptômes mineurs et 44 (18 %) ont fait une exacerbation sévère dans les trois mois. VEMS, VEMS/CV et DEM50 % sont identiques. REVVEMS est plus élevée dans le groupe symptômes que dans le groupe asymptomatique (p=0,019), VR/CPTpost-BD plus grand dans le groupe exacerbation que dans le groupe asymptomatique (p=0,019), FENO plus élevée dans le groupe symptômes que les groupes asymptomatique et exacerbation (p=0,006).

Conclusions

Chez l’enfant asthmatique, symptômes mineurs et exacerbation sévère sont associés à des caractéristiques fonctionnelles différentes, que les mesures spirométriques basales effectuées sans prise de traitement ne détectent pas.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To analyze MEF50% (central airways), RV/TLC (distal airways), reversibility of FEV1 (bronchial tone, REVFEV1) and FENO (inflammation) in relation to clinical events in asthmatic children on the assumption that mild symptoms and severe exacerbations in the previous 3 months could be associated with distinct functional characteristics.

Patients and methods

A retrospective, single center, out-patient hospital study including all asthmatic children who had complete lung function testing (without and with bronchodilation) during a period of clinical stability, without treatment on the day of the test.

Results

Two hundred and forty-five children (11.4±2.4 years) were included: 114 (46%) were asymptomatic, 87 (36%) had minor symptoms and 44 (18%) had had a severe exacerbation in the past 3 months. FEV1, FEV1/FVC and MEF50% were not different in these three groups. REVFEV1 was higher in the symptomatic than in the asymptomatic group (P=0.019), RV/TLC was greater in the exacerbation group than in the asymptomatic group (P=0.019), and FENO was higher in the symptomatic group than in the asymptomatic and exacerbation groups (P=0.006).

Conclusions

In asthmatic children, minor symptoms and severe exacerbation in the previous 3 months are associated with distinct functional characteristics that are not detected by single baseline spirometry without treatment on the day of testing.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Asthme, Fonction respiratoire, Exacerbation sévère, Monoxyde d’azote, Enfant

Keywords : Children, Asthma, Lung function, Exhaled NO, Control, Exacerbation


Plan


© 2011  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 9

P. 1131-1137 - novembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact de l’évaluation gériatrique sur la décision de traitement en oncologie thoracique
  • V. Aliamus, C. Adam, M. Druet-Cabanac, T. Dantoine, A. Vergnenegre
| Article suivant Article suivant
  • La pleurésie tuberculeuse à Yaoundé, Cameroun : influence de l’infection à VIH
  • E.W. Pefura Yone, C. Kuaban, L. Simo

Déjà abonné à cette revue ?

;