S'abonner

Atteinte hépatique du déficit héréditaire en alpha-1-antitrypsine - 19/04/14

Doi : 10.1016/j.rmr.2013.10.651 
A. Lachaux a, , J. Dumortier b
a Hospices civils de Lyon, service de gastroentérologie hépatologie et nutrition pédiatrique, HFME du CHU de Lyon, université Claude-Bernard Lyon 1, 69622 Lyon, France 
b Hospices Civils de Lyon, Fédération des spécialités digestives, hôpital Édouard-Herriot, Lyon, université Claude-Bernard Lyon 1, 69622 Lyon, France 

Auteur correspondant. Service d’hépatologie-gastroentérologie et nutrition pédiatriques, hôpital Femme-Mère–Enfant, groupe hospitalier Est, Hospices Civils de Lyon, CHU de Lyon, 59, boulevard Pinel 69677 Bron cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le déficit en alpha-1-antitrypsine est une maladie génétique autosomique récessive observée dans toutes les races. Le défaut moléculaire est une mutation ponctuelle du gène SERPINA1 conduisant à la synthèse d’une protéine anormale (alpha-1-antitrypsine Z) qui ne peut pas être sécrétée et se polymérise dans le réticulum endoplasmique des hépatocytes. La variabilité inter-individuelle des réponses au stress cellulaire induit par l’accumulation de polymères anormaux et des mécanismes permettant leur dégradation, est sans doute responsable des différences d’expression clinique de la maladie. La maladie affecte le foie qui est le lieu où est synthétisée la protéine anormale et le poumon, qui est son lieu d’action. L’atteinte hépatique est bien connue chez l’enfant homozygote de phénotype ZZ. Dans cette situation, la maladie peut provoquer des tableaux variés allant de la cholestase néonatale (environ 15 % des nouveau-nés déficitaires) à la cirrhose. Toutefois, l’évolution vers une cirrhose, affecte toutefois moins de 3 % des enfants ayant un phénotype ZZ et elle est alors précédée dans 80 % des cas par une cholestase néonatale. Chez l’adolescent ou à l’âge adulte, les manifestations associées au déficit en alpha-1-antitrypsine sont le plus souvent limitées à des anomalies biologiques mais les patients déficitaires peuvent aussi évoluer vers une cirrhose et un carcinome hépatocellulaire. La maladie hépatique et en particulier ses complications sont traitées de façon symptomatique alors que l’atteinte pulmonaire peut bénéficier d’un traitement substitutif. Des traitements plus spécifiquement ciblés sur le déficit moléculaire et cellulaire sont en cours d’étude.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Apha-1-antitrypsin deficiency is an autosomal recessive genetic disorder seen in all races. The molecular defect is a specific mutation of the SERPINA1 gene leading to synthesis of an abnormal protein (alpha-1-antitrypsin Z) that cannot be secreted and polymerizes in the endoplasmic reticulum of hepatocytes. The inter-individual variability in the responses to intracellular stress induced by the accumulation of abnormal polymers and the mechanisms allowing their degradation is, without doubt, responsible for the different clinical manifestations of the disease. The disease affects the liver where the abnormal protein is synthesized and the lung, which is its place of action. Liver involvement is well recognized in homozygous infants of the phenotype ZZ. In this situation the disease may present a varying picture from neonatal cholestasis (about 15% of neonatal defects) to cirrhosis. However, evolution towards cirrhosis affects less than 3% of infants with the ZZ phenotype and it is preceded in 80% of cases by neonatal cholestasis. In adolescents or adults the manifestations associated with alpha-1-antitrypsin deficiency are usually limited to biochemical abnormalities but may lead to cirrhosis or hepatocellular carcinoma. The hepatic disorder and its complications are treated symptomatically though the pulmonary involvement may benefit from substitution treatment. More specific treatments targeting the molecular and cellular abnormalities are the subject of research.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Déficit en alpha-1-antitrypsine, SERPINA1, Cirrhose, Cholestase néonatale, Carcinome hépatocellulaire

Keywords : Alpha-1-antitrypsin deficiency, SERPINA1, Cirrhosis, Neonatal cholestasis, Hepatocellular carcinoma


Plan


© 2014  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 4

P. 357-364 - avril 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Encore un mot sur l’annonce…Une approche métapsychologique
  • J.-L. Pujol, J.-P. Mérel
| Article suivant Article suivant
  • Épidémiologie de l’allergie pollinique
  • D. Charpin, D. Caillaud

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;