S'abonner

Bevacizumab en association à une première ligne de chimiothérapie chez des patients atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules, non épidermoïde, à un stade avancé ou en rechute : résultats de l’étude non interventionnelle EOLE - 20/01/17

Doi : 10.1016/j.rmr.2016.05.003 
C. Chouaid a, , L. Falchero b, R. Schott c, F. Bonnetain d, N. Taguieva-Pioger e, J. Bennouna f
a Service de pneumologie, centre hospitalier intercommunal de Créteil, 40, avenue de Verdun, 94010 Créteil, France 
b Pneumologie, hôpital Nord-Ouest, 69655 Villefranche-sur-Saône, France 
c Médecine oncologique, centre Paul-Strauss, 67000 Strasbourg, France 
d EA 3181 et oncologie, université de Franche-Comté, centre hospitalier régional universitaire Jean-Minjoz, 25030 Besançon, France 
e Roche, 30, cours de l’Île-Seguin, 92100 Boulogne-Billancourt, France 
f Service d’oncologie, institut de cancérologie de l’Ouest René-Gauducheau, 44805 Nantes-Saint-Herblain, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La cohorte EOLE visait à décrire en vie réelle les caractéristiques et la prise en charge de patients avec cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC), non épidermoïde, avancé ou en rechute, débutant bevacizumab associé à une chimiothérapie en première ligne, ainsi que l’efficacité et la tolérance du bevacizumab.

Méthodes

Au total, 423 patients ont été inclus dans cette étude non interventionnelle, prospective et nationale, avec un recueil trimestriel des données pendant 18 mois.

Résultats

Parmi les 407 patients analysés (âge moyen 60±10ans, hommes 68 %, ECOG-PS1 88 %, fumeurs/anciens fumeurs 87 %, comorbidités cardiovasculaires 40 %), tous sauf 2 ont reçu bevacizumab (7,5 ou 15mg/kg/3 semaines : 99 %) en association avec un doublet de chimiothérapie. 160 (60 %) patients ayant complété l’induction ont eu une maintenance par le bevacizumab. La médiane de survie sans progression était de 6,9 mois (IC 95 % : 6,0–7,5). La médiane de survie globale (12,8 mois [IC 95 % : 10,4–14,7]) était plus longue si ECOG-PS1 (14,4 mois [IC 95 % : 12,3–15,9] versus 4,9 mois [IC 95 % : 3,4–8,3] si ECOG-PS=2). Un total de 131 (32 %) patients ont présenté au moins un évènement indésirable grave et 51 (12 %) au moins un évènement indésirable grave relié au bevacizumab.

Conclusion

EOLE confirme en vie réelle l’efficacité et la sécurité d’emploi du bevacizumab chez des patients avec CBNPC avancé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The EOLE cohort aimed to describe, in routine clinical practice, the characteristics and management of patients receiving bevacizumab in combination with first-line metastatic chemotherapy for advanced metastatic or recurrent non squamous non-small cell lung cancer (nsNSCLC), as well as its efficacy and safety.

Methods

A total of 423 patients were enrolled in this prospective, national, multicenter study. Data were collected every 3 months over an 18-month period.

Results

Amongst the 407 patients analyzed (mean age 60±10 years, male 68%, ECOG-PS1 88%, smokers or former smokers 87%, cardiovascular comorbidities 40%), all except for 2 patients received bevacizumab (7.5 or 15mg/kg/3 weeks in 99% of patients) in combination with doublet chemotherapy. A total of 160 (60%) patients who completed induction received bevacizumab maintenance therapy. Median progression-free survival was 6.9 months (95% CI=[6.0–7.5]). Median overall survival (12.8 months [10.4–14.7]) was longer in patients with ECOG-PS1 (14.4 months [12.3–15.9] versus 4.9 months [3.4–8.3] if ECOG-PS=2). A total of 131 (32%) patients experienced at least one serious adverse event (SAE), and 51 (12%) at least one bevacizumab-related SAE.

Conclusion

EOLE confirms the efficacy and safety of bevacizumab in aNSCLC patients, in current medical practice.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Bevacizumab, Carcinome bronchique non à petites cellules, Survie sans progression, Étude observationnelle

Keywords : Bevacizumab, Non-small-cell lung carcinoma, Progression-free survival, Observational study


Plan


© 2016  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 1

P. 36-43 - janvier 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Chambres d’inhalation pour délivrance de fluticasone chez le nourrisson au banc d’essai
  • J. Pourchez, L. Leclerc, G. Sarry, J.-M. Vergnon, J.C. Dubus
| Article suivant Article suivant
  • Précarité et sevrage tabagique : réflexions à partir des données de la consultation de tabacologie de l’hôpital européen Georges-Pompidou (AP–HP), Paris
  • A. Deschenau, A.-L. Le Faou, D. Touzeau

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;