S'abonner

Dépistage de l’hypertension pulmonaire dans la sclérodermie systémique : impact des nouvelles équations du GLI - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.053 
T. Soumagne 1, , A. Guillien 2, A. Chambellan 3, T. Hua-Huy 4, A.T. Dinh-Xuan 4, B. Degano 2
1 Service de pneumologie, CHRU, Besançon, France 
2 Service d’explorations fonctionnelles respiratoires, CHRU, Besançon, France 
3 Institut du Thorax, CHU de Nantes, Nantes, France 
4 Service de physiologie respiratoire, hôpital Cochin, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le dépistage de l’hypertension pulmonaire (HTP) chez les patients atteints de sclérodermie systémique (ScS) est primordial car l’initiation de traitement adapté permet d’améliorer la survie. Un des principaux outils utilisés pour le dépistage sont la mesure du transfert pulmonaire du monoxyde de carbone (TLCO) et de la capacité vitale forcée (CVF). Comme ces mesures sont exprimées en pourcentage de la valeur prédite ( % pred), les équations de référence pour calculer les valeurs prédites sont d’une importance capitale pour l’interprétation. De nouvelles équations de référence pour la CVF et pour le TLCO, basées sur un large échantillon de sujets normaux, ont récemment été publiées par le groupe Global Lung Function Initiative (GLI).

Objectif

comparer les seuils optimaux de TLCO et du ratio CVF/TLCO pour l’identification de l’HTP chez les patients ScS, en utilisant soit les équations de référence utilisées jusqu’à présent soit les nouvelles équations GLI.

Méthodes

Au total, 572 patients ScS consécutifs non sélectionnés ont été recrutés rétrospectivement dans sept centres français. Tous les patients ont bénéficié d’EFR, d’une échographie cardiaque transthoracique ainsi que d’un cathétérisme cardiaque droit lorsqu’une HTP était suspectée.

Résultats

Parmi les 572 patients atteints de ScS inclus, 58 présentaient une HTP (35 avaient à la fois une HTP et une pneumopathie interstielle diffuse (PID)) et 514 n’avaient pas d’HTP (313 n’ayant aucune atteinte pulmonaire, 201 avait une PID sans HTP). Chez les patients ScS sans PID, l’analyse des courbes ROC a montré que le seuil optimal de TLCO était plus élevé (70 % vs 60 % pred) avec l’équation GLI comparée aux anciennes équations pour la détection de l’HTP. Les seuils optimaux étaient cependant similaires pour les patients atteints de SSc avec ILD. Pour le rapport CVF/TLCO nous avons identifié un seuil optimal similaire pour les patients atteints de ScS sans PID, quelles que soient les équations utilisées. Ce seuil était cependant inférieur d’environ 15 % chez les patients atteints de SSc avec PID avec les équations GLI comparées aux anciennes équations.

Conclusion

En conclusion, nous fournissons ici les valeurs seuils obtenues avec les nouvelles équations GLI pour le dépistage de l’hypertension pulmonaire. Nous suggérons de prendre en compte uniquement la TLCO (et non le ratio CVF/TLCO), avec un seuil de 70 % (ou un score z de−2,00) pour le dépistage de l’HTP chez les ScS sans PID et de 50 % (ou un z-score de−3,50) chez les patients atteints de ScS avec PID.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A26-A27 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Valeur de l’échocardiographie dans l’évaluation, le suivi, et le pronostic de patients atteints d’hypertension artérielle pulmonaire : résultats de l’étude multicentrique prospective EFORT-Echo
  • C. Miola, S. Renard, N. Resseguier, J. Haentjens, N. Michel, C. Selton Suty, C. Chabanne, P. De Groote, H. Samet, C. Dauphin, C. Sportouch, C. Saunier, M. Orabona, O. Sitbon, G. Habib
| Article suivant Article suivant
  • Hypertension pulmonaire au cours des pneumopathies interstitielles diffuses : relation avec la fonction pulmonaire et effet du traitement de l’hypertension pulmonaire (étude HYPID)
  • M.L. Graziani, M. Reynaud-Gaubert, E. Gomez, J. Traclet, K. Ahmad, E. Bergot, L. Bertoletti, B. Camara, D. Israël-Biet, X. Jaïs, L. Kiakouama-Maleka, S. Marchand-Adam, D. Montani, A. Nieves, H. Nunes, F. Piegay, L. Wémeau-Stervinou, V. Zarza, S. Polazzi, A.M. Schott, S. Zeghmar, M. Humbert, M. Nasser, V. Cottin

Déjà abonné à cette revue ?

;