S'abonner

Pneumopathie aiguë bactérienne du sujet âgé Africain : À propos de 85 cas - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.349 
D.D.N. Soumare , K. Ouattara, T. Kanoute, B. Baya, I. Guindo, F. Sidibe, Y. Kamian, D. Kone, O. Yossi, L. Coulibaly, A. Dakouo, F.B. Sanogo, S. Bamba, A. Coulibaly, S. Kone, G. Djigande, Y. Toloba
 Service de pneumologie, Bamako, Mali 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les pneumopathies aiguës bactériennes du sujet âgé ont une incidence très élevée et sont responsables d’une surmortalité par le biais de l’infection elle-même et/ou par la décompensation de maladies sous-jacentes [1]. Ces pneumopathies chez les sujets âgés ont fréquemment une présentation clinique atypique et un mauvais pronostic [2].

Méthodes

Il s’agissait d’une étude prospective menée dans le service de pneumologie de l’hôpital Point-G, d’octobre 2018 à septembre 2019 chez le sujet âgé. L’objectif était de déterminer les particularités de la pneumopathie aiguë bactérienne chez le sujet âgé. Ont été inclus les sujets âgés ≥65 ans de deux sexes, présentant des signes cliniques d’une pneumonie, une atteinte parenchymateuse sur la radiographie thoracique, avec absence de bacilles acido-alcoolo-résistant à l’examen direct sur les crachats.

Résultats

Durant la période d’étude, 178 sujets âgés ont été hospitalisés parmi lesquels 85 répondaient aux critères d’inclusion. L’âge variait de 65 à 89 ans [médiane : 74]. Le sex-ratio était de 3/1 [64 hommes, 21 femmes]. La majorité était tabagique (64,7 %) et 78 % avaient une comorbidité associée. La fièvre n’était pas constante notée dans 68 % des cas. Les signes respiratoires étaient dominés par la toux (97,6 %), dyspnée d’effort (95,3 %) et les symptômes extra-respiratoires étaient fréquents (trouble de la conscience 25 %, déshydratation 58,8 %). Les radiographies thoraciques ont montré une opacité alvéolaire dans 55,3 % des cas, alvéolo-interstitielle 30,6 % et interstitielle 14,1 %. La sérologie VIH était positive chez 10,8 %. Parmi les germes rencontrés, Klebsiella pneumoniae était le plus fréquemment retrouvé dans 37,5 % des cas. L’antibiotique le plus utilisé était l’association amoxicilline–acide clavulanique dans 88,6 %. La durée moyenne d’hospitalisation était de 9jours, extrêmes 5 à 29jours. La mortalité était de 28,8 %.

Conclusion

La pneumopathie aiguë bactérienne chez le sujet âgé est d’une symptomatologie clinique frustre avec une fièvre inconstante, fréquemment associée à une comorbidité. Elle est grave avec une surmortalité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 163 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les aspects cliniques et radiologiques de la silicose pseudo-tumorale
  • N. Bougteb, A. Ajim, H. Arfaoui, H. Jabri, W. El Khattabi, H. Afif
| Article suivant Article suivant
  • Le diagnostic de pneumonie chez la personne âgée est parfois difficile
  • S. Aissani, F. Barr, M.A. Ouhab, A. Zitouni

Déjà abonné à cette revue ?