S'abonner

Tuberculose et diabète - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.510 
S. Marzouki , A. Hedhli, S. Toujani, Y. Ouahchi, S. Cheikhrouhou, J. Cherif, S. Merai, M. Mjid, B. Dhahri
 Université de Tunis El Manar, faculté de médecine de Tunis, service de pneumologie, CHU La Rabta, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La tuberculose trouve chez le diabétique un terrain de prédilection pour se propager et semer des complications. L’incidence de cette association est très variable d’une étude à l’autre.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective incluant 100 patients tuberculeux hospitalisés dans notre service entre janvier 2017 et juillet 2019.

Résultats

Cette association diabète–tuberculose a touché 24 % des 100 patients hospitalisés pour tuberculose pulmonaire durant la période d’étude avec une prédominance masculine (89 %) avec un âge moyen 55 ans. Le diabète de type II (non insulinodépendant) était le plus fréquent (92 %) qui était déjà connu chez 22 cas avec une ancienneté moyenne de la maladie de 8 ans. La découverte du diabète a été concomitante au diagnostic de tuberculose chez les 2 cas restants. Un déséquilibre du diabète a été retrouvé chez 11 patients ayant nécessité le passage à l’insulinothérapie transitoire. Les signes cliniques sont majorés essentiellement par les sueurs nocturnes, l’altération de l’état général et l’amaigrissent. Les lésions radiologiques sont représentés par : les infiltrats chez 13 patients, les lésions nodulaires chez 7 patients, les excavations chez 4 patients, ces lésions sont soit isolés ou associés siégeant essentiellement au niveau de 1/3 supérieur du champ pulmonaire chez 67 % des patients. Elles sont diffuses chez 5 patients seulement. La durée moyenne de l’hospitalisation était 12 jours. Un retard de négativation des BK a été relevé chez toux les patients avec un délai moyen de négativation de 65 j.

Conclusion

L’association tuberculose pulmonaire diabète est fréquente résultant souvent d’une réactivation endogène du bacille de Koch. Elle se caractérise par un déséquilibre du diabète imposant un ajustement thérapeutique avec recours fréquent à l’insuline.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 228 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Particularités cliniques et radiologiques de la tuberculose pulmonaire chez le tabagique
  • K. Bouytse, N. Rguig, J. Benamour, J. Bourkadi
| Article suivant Article suivant
  • Miliaires tuberculeuses : à propos de 46 cas
  • H. Mbouandi, A. Raye, J.R. Moulioum Tapou

Déjà abonné à cette revue ?