S'abonner

L’asthme affecte-t-il la productivité professionnelle ? - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.144 
A. Omrane 1, , I. Touil 2, O. Jelassi 1, R. Romdhani 1, J. Ayeb 2, Y. Brahim 2, N. Boudawara 2, S. Bouchareb 2, J. Knani 2, L. Bouzgarrou 1, L. Boussoffara 2
1 Service de médecine de travail et pathologies professionnelles, CHU Taher Sfar, Mahdia, Tunisie 
2 Service de pneumologie, CHU Taher Sfar, Mahdia, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’asthme affecte souvent les sujets jeunes et actifs. Cette étude a pour objectifs d’évaluer la productivité professionnelle parmi les patients asthmatiques actifs.

Méthodes

Étude prospective menée durant trois mois auprès des asthmatiques actifs (pendant plus d’une année) consultant au service de pneumologie d’un hôpital public au centre tunisien. Un questionnaire auto-administré relatif aux caractéristiques sociodémographiques et cliniques a été utilisé. L’asthme a été classé en quatre paliers de sévérité selon les recommandations du GINA 2019. Le contrôle de l’asthme durant les quatre dernières semaines a été évalué selon le score Asthme Control Test. La productivité professionnelle a été évaluée par le questionnaire Work Productivity and Activity Impairment Questionnaire traduit en langue arabe et conçu spécialement pour cette étude.

Résultats

Au total, durant la période d’étude, quarante patients asthmatiques ont été inclut. Ces patients étaient jeunes ; âge moyen a été de 46,5±13,3 ans, majoritairement des femmes (sex-ratio=0,74), mariés (65 % des cas) avec une moyenne de deux enfants à charge. Une consommation tabagique a été retrouvée chez trois patients. Le poids moyen de ces patients a été de 70,7±13,9kg pour une taille moyenne de 157,5±33,4cm. Le VEMS moyen a été de 80,7±24 %, la CVF moyenne de 82,1±25,7 % et le Rapport de Tiffeneau moyen de 84,1±15 % L’asthme a été contrôlé dans 45% des cas. La sévérité de la maladie asthmatique a été jugée intermittente légère à modérée dans 77,5 % des cas. La maladie asthmatique a été responsable d’une perte moyenne de 3,2±9,9heures de travail durant les sept derniers jours. Par ailleurs, l’asthme a eu un effet modéré sur la productivité professionnelle (score moyen de 2,4±2,7/10), sur les activités de vie quotidienne (score moyen de 1,9±2,3/10) et sur la limitation de cette activité (score moyen de 2,1±2,4/10).

Conclusion

Il ressort de cette étude que l’asthme altère modérément la productivité professionnelle. Un complément d’étude semble nécessaire pour confirmer ce résultat et identifier les déterminants d’un rendement professionnel optimal.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 74 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Variation de la sensibilisation cutanée aux pneumallergènes au fil du temps
  • H. Cherif, N. Mefteh, F. Yangui, M. Triki, Y. Hdidene, M.R. Charfi
| Article suivant Article suivant
  • Effets physiologiques d’un dispositif innovant de drainage bronchique chez des sujets sains
  • L. Morin, D. Marino, A. Mithalal

Déjà abonné à cette revue ?