S'abonner

Pneumopathie interstitielle à la Gemcitabine - 24/04/08

Doi : RMR-10-2002-19-5C1-0761-8425-101019-ART17 

J. Sabria-Trias [1],

F. Bonnaud [1],

M. Sioniac [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La Gemcitabine utilisée dans le traitement des tumeurs solides comme le cancer bronchique non à petites cellules est une molécule bien tolérée et l'effet secondaire le plus décrit est la myélotoxicité qui est dose-limitante. La toxicité pulmonaire la plus rapportée est la dyspnée (8 % de cas) qui souvent est modérée et réversible, mais depuis 1997 plusieurs cas de syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) ont été rapportés, dont certains d'évolution fatale.

Résumé

Nous rapportons un cas de toxicité grave à la Gemcitabine chez un patient traité pour un cancer bronchique qui a présenté un tableau clinique de pneumopathie interstitielle avec syndrome de détresse respiratoire aiguë d'évolution favorable sous traitement corticoïde.

Abstract

Severe interstitial pneumonitis related to Gemcitabine

Gemcitabine is used to treat solid tumours such as non small-cell lung cancer. In general, it is a well tolerated cytotoxic agent and myelosuppression is the major dose limiting side-effect. Pulmonary toxicity has been described and dyspnoea occurs in approximately 8% of patients in whom, for the majority, it is mild and reversible. But several cases of acute respiratory distress syndrome (ARDS) related to Gemcitabine treatment have been reported since 1997 and a few were fatal.

We present a case of Gemcitabine toxicity in a patient treated for a lung cancer. He presented with a respiratory distress syndrome due to acute interstitial pneumonitis from which he promptly recovered with corticosteroid therapy.


Mots clés : Gemcitabine , Pneumopathie interstitielle aiguë , Chimiothérapie , Effet secondaire , Cancer pulmonaire non à petites cellules

Keywords: Gemcitabine , Acute interstitial pneumonitis , Chemotherapy , Side-effects , Non-small cell lung cancer


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 5-C1

P. 645-647 - octobre 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La laryngomalacie induite par l'exercice
  • L. Chemery, G. Le Clech, P. Delaval, F. Carré, J. Gogibu, J. Dassonville
| Article suivant Article suivant
  • Plasmocytome intra-pulmonaire isolé : difficultés diagnostiques et thérapeutiques
  • O. Lacaze, A. Khaddage, I. Court-Fortune, O. Tiffet, J.M. Vergnon