S'abonner

Intérêt pronostique de l’exploration fonctionnelle à l’exercice (EFX) au cours de la fibrose pulmonaire idiopathique - 12/04/11

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.08.016 
B. Wallaert a, , A. Guetta a, L. Wemeau-Stervinou a, G. Tercé a, M. Valette b, R. Nevière c, B. Aguilaniu d
a Clinique des maladies respiratoires, centre de compétence des maladies pulmonaires rares, hôpital Calmette, CHRU, boulevard du Professeur-Leclercq, 59037 Lille cedex, France 
b Service de maladies infectieuses et du voyageur, unité des statistiques, centre hospitalier, 59200 Tourcoing, France 
c Service d’explorations fonctionnelles respiratoires, hôpital Calmette, CHRU, 59037 Lille, France 
d HYLAB, clinique du souffle, 15400 Riom-ès-Montagnes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) est une maladie rare avec une médiane de survie d’environ trois ans. Le but de ce travail était de déterminer l’intérêt pronostique de l’exploration fonctionnelle à l’exercice (EFX). Cette étude multicentrique rétrospective comportait 63 patients atteints de FPI ayant bénéficié d’EFR, d’un test de marche et d’une EFX lors du bilan initial. Les caractéristiques étaient collectées pour une analyse comparative univariée et une analyse multivariée de régression logistique pour dégager les facteurs pronostics indépendants associés à la survie à trois ans. Quarante-quatre patients (70 %) étaient vivants sans greffe à la fin des trois années de suivi (« survivants ») et 19 patients (30 %, « non-survivants ») étaient décédés (n=14) ou greffés (n=5). L’analyse univariée montrait que les patients du groupe « non-survivants » présentaient : au repos des valeurs plus basses de CVF, CPT, DLCO et PaCO2, des valeurs plus élevées de P(A-a)O2 et pH ; au seuil ventilatoire (SV) des valeurs élevées VE/VO2 et VE/VCO2 et au pic de l’exercice, des valeurs basses de VO2, VO2/FC, PaO2 et des valeurs élevées de VE/VO2, VE/VCO2, ΔP(A-a)O2/ΔVO2, et du pH. En analyse multivariée selon la méthode de régression logistique, seuls deux paramètres, VE/VO2 SV (>45) et CPT (<65 %), étaient associés de façon indépendante a une survie moindre à trois ans. L’importance de la restriction et de l’hyperventilation au seuil ventilatoire sont des facteurs pronostiques majeurs au cours de la FPI qui permettent au clinicien d’identifier les patients dont la fibrose sera d’évolution rapide.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Current guidelines for referring patients with idiopathic pulmonary fibrosis (IPF) for lung transplantation, based on resting parameters, are insufficient to predict 3-year mortality. The aim of this study was to determine the prognostic value of cardio-pulmonary exercise testing (CPET) in patients with IPF. A multicentre retrospective study of 3-year outcome was made on 63 adult patients with IPF who underwent CPET with blood gas analysis. Demographic data, resting pulmonary function and CPET parameters were collected to perform a univariate survival analysis. To estimate prognosis at 3 years, a multivariate logistic regression analysis by Kaplan-Meier curves and log-rank tests was performed. Forty-four patients (70%) were alive without lung transplant at the end of the 3-year follow-up: 19 patients (30%) were dead (n=14) or transplanted (n=5). Univariate analysis indicated that: at rest lower TLC, FVC, DLCO and PaCO2, higher alveolo-arterial gradient for oxygen [P(A-a)O2] and pH; at ventilatory threshold (VT) higher VE/VO2 and VE/VCO2 and at peak exercise higher VE/VO2 and VE/VCO2, higher pH and ΔP(A-a)O2/ΔVO2 (mmHg/L), lower VO2 peak, PaO2 and VO2/FC were associated with a significantly lower survival at 3 years. The multivariate logistic regression analysis showed that CPT (<65%) and VE/VO2 at VT (>45) were independently associated with a lower survival at 3 years. Restriction and hyperventilation at ventilatory threshold are major prognostic factors in the course of IPF. CPET with blood gas analysis may have a prognostic value in these patients and initial evaluation of these parameters can help to predict disease progression.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Fibrose pulmonaire idiopathique, Survie, Exploration d’exercice, Équivalent respiratoire en oxygène au seuil, Gradient alvéolo-artériel en oxygène, Hyperventilation

Keywords : Idiopathic pulmonary fibrosis, Exercise, Pulmonary function tests, Transplant, Survival, Prognosis


Plan


© 2011  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 3

P. 290-296 - mars 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude de la voie métabolique de la vitamine A dans le poumon fœtal humain
  • K. Coste, A. Labbe
| Article suivant Article suivant
  • Effets d’un programme de réhabilitation respiratoire selon la sévérité de la BPCO
  • M. Beaumont, G. Reychler, C. Le Ber-Moy, L. Peran
;