Suscribirse

TEP-TDM pour l’exploration du nodule pulmonaire solitaire : acquis et perspectives - 18/12/09

Doi : RMR-12-2009-26-10-0761-8425-101019-200907864 

D. Groheux [1],

E. Hindié [1],

J. Trédaniel [2],

A.-L. Giraudet [1],

F. Vaylet [3],

N. Berenger [1],

J.-L.  Moretti [1]

Ver las filiaciones

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
Artículo gratuito.

Conéctese para beneficiarse!

Introduction La tomographie par émission de positons (TEP) au 18F-FDG a pris une place importante dans l’exploration des nodules pulmonaires solitaires (NPS).

État des connaissances Les résultats des principales méta-analyses montrent que la sensibilité et la spécificité de la TEP au 18F-FDG pour rechercher la malignité d’un NPS sont respectivement proches de 95 % et de 80 %. Les limites de la technique sont à présent bien connues. Les faux négatifs sont essentiellement dus à certaines formes histologiques de faible activité métabolique (comme le carcinome bronchiolo-alvéolaire et le carcinoïde typique) et à la petite taille du nodule (inférieure à 8 mm). Les faux positifs sont surtout représentés par les granulomatoses et les processus infectieux.

Perspectives Un gain important en exactitude a été apporté par la création des machines hybrides qui associent les données fonctionnelles de la TEP et les données morphologiques de la tomodensitométrie (TDM). L’amélioration des protocoles d’imagerie (comme par exemple, l’injection de produit de contraste iodé) pourrait encore permettre d’accroître les performances de la TEP-TDM. D’autres voies d’amélioration comme la synchronisation respiratoire et l’avènement de nouveaux traceurs sont également attendues.

Conclusion Tout nodule de plus de 8 mm pour lequel la probabilité prétest de malignité n’est pas négligeable devrait faire l’objet d’une exploration par un examen TEP-TDM au 18F-FDG.

PET-CT for evaluation of the solitary pulmonary nodule: an update

Introduction Positron emission tomography (PET) with 18F-FDG has become an important tool for the characterization of solitary pulmonary nodules (SPN).

Background The results of the main meta-analyses show that the sensitivity and specificity of 18F-FDG PET for determining malignancy of SPN are close to 95 % and 80 % respectively. The limits of the technology are now well known. False negative results are mainly due to certain histological types with low metabolic activity (such as bronchiolo-alveolar carcinoma and typical carcinoid), or small size (nodules less than 8 mm). False positives are mainly represented by granulomatous and infectious processes.

Viewpoints A gain in accuracy occurred with the advent of hybrid PET/CT machines that combine the functional data from 18FDG-PET and the morphological data of computed tomography. Improved imaging protocols (eg. injection of iodinated contrast media) could further enhance the performance of PET-CT. Further improvements will rely on respiratory synchronization protocols and on the advent of new PET tracers.

Conclusion 18F-FDG PET-CT should be performed for any nodule over 8 mm in size when the pre-test probability of malignancy is not deemed negligible.


Mots clés : TEP-TDM , FDG , Nodule pulmonaire solitaire , Cancer pulmonaire , FLT

Keywords: PET/CT , 18F-FDG , Solitary pulmonary nodule , 18F-FLT , Pulmonary cancer


Esquema



© 2009 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 26 - N° 10

P. 1041-1055 - décembre 2009 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Traitement individualisé des cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) métastatiques… des débuts prometteurs
  • F. Barlési
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Effets du tabac sur la maladie parodontale
  • M. Underner, I. Maes, T. Urban, J.-C. Meurice